Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

Je suis
fait comme
un rat !
J'ai
faim
Tant bien que mal, l'Humanité embrasse atrocement le respect. Ainsi, la mort s'échappe en rampant depuis l'au-delà du rationalisme
Thal l'errant ::
Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

27 Septembre 2009 ::

« Le cousin, erreur de l'Evolution »

:: Misanthropie

Aaaah, septembre... Le mois de la rentrée, le mois où les jours deviennent tangiblement et dramatiquement plus courts, le mois où il faut se réacclimater à une ambiance de travail, quand bien même l'on eût travaillé en juillet et en août, tant le pli de la rentrée des classes a été pris lors de l'enfance. Comme le mois de novembre, et sans doute comme chaque mois de l'année, le mois de septembre a une saveur bien spécifique, douce-amère à sa façon. Mais trêve de romantisme niais et éculé : le mois de septembre, c'est aussi et surtout le mois des cousins.

Non, il ne s'agit nullement d'un quelconque fils d'une soeur ou d'un frère d'un de vos parents, mais bien du cousin, l'animal, l'insecte, cette chose ressemblant à un gros moustique, dont le nom véritable est la Tipule. Cet insecte diptère (comprenez "avec deux ailes", mais nous verrons plus loin que ranger le cousin dans cet Ordre est assez impropre à mon sens), dont le spécimen le plus connu est la Tipule potagère (Tipula oleracea), est assurément une des créatures les plus stupides de la Création. Et croyez-moi, vivant dans une campagne entourée de cultures maraîchères, j'ai eu tout loisir d'en observer par centaines ; il faut en effet ici préciser que la larve de cet insecte — une sorte de ver ressemblant à un asticot — se nourrit de racines, et est à cet effet particulièrement prospère dans les cultures maraîchères.


A gauche, une larve de Tipula oleracea, et à droite, le cousin tel qu'il sévit généralement

Le cousin rentre souvent dans les habitations le soir venu, gêné qu'il est par les premiers frimas de l'automne naissant, et attiré par la lumière, comme tant d'autres de ses crétins de congénères ailés. Qui d'entre nous n'a jamais observé cette engeance en train de se débattre inutilement, le vol malhabile, se cognant sans cesse à quelque mur de plâtre ou lampe de chevet ? Car en premier lieu, voilà ce qui est notable chez cet animal : ce caractère pataud et dégingandé qui confine au grotesque tant il est aisé de l'attraper à mains nues. L'on peut le faire sans danger d'ailleurs, car cet imbécile ne pique pas, ne mord pas, n'a aucune arme défensive crédible, si ce n'est la faculté très contestable de perdre des pattes pour attirer l'attention d'un prédateur trop entreprenant. C'est ainsi qu'on retrouve aisément des pattes de cousin traînant dans le logis, parfois même des ailes, car ces derniers membres sont tout aussi fragiles (le vol n'est d'ailleurs pas très aisé pour cet abruti d'insecte, qui préfère marcher).

Il est d'ailleurs assez distrayant de l'attraper par une aile, pour le voir se débattre vainement, en faisant frétiller son autre aile à tout allure, comme si cela allait le sauver. Ha ! Ha ! Ha ! Quel con ce cousin !

En un mot comme en cent, la Tipule est donc une créature stupide, disgracieuse, nuisible et maladroite. Par conséquent, la question qui se pose est la suivante : mais comment diable a-t-il pu survivre et se faire une petite place dans l'Evolution des espèces ? Comment un animal aussi inepte a-t-il pu se reproduire avec suffisamment d'efficacité pour éviter que tous ses représentants se fassent bouffer, charcuter, démembrer, écraser, piétiner, rayez la mention inutile ? Quelle stratégie a-t-il bien pu développer pour passer au travers des mailles de la sélection naturelle ? Lui qui a assuré un nombre de victimes incalculable à la cohorte des gosses morveux, ces apprentis Torquemada désireux d'exercer leur art de la torture sur insecte, comment peut-il, chaque année, inlassablement, revenir s'écraser lamentablement contre nos murs, ou se griller vif jusqu'au plus profond de nos plus mornes lampes halogènes ?

Voilà un mystère qui m'échappe... Il est probablement si stupide que même la Nature l'a oublié.

finipe, 17h13 :: :: :: [14 lettres de suicide]

:: COMMENTAIRES

 Viou , le 29/09/2009 à 13h35

Yen avait un devant la porte ce matin, même pas capable de frapper ou de sonner, quel crétin !!

 finipe , le 29/09/2009 à 18h09

Ben non, pas possible : trop con d'une part, et quand bien même il frapperait, il perdrait probablement ses pattes contre la porte cet abruti !

 skogkatt, le 29/09/2009 à 19h56

Beh mince même wikipedia ne donne pas une bonne explication. Par contre est dressé une liste des especes : ca en fait un paquet à chasser des huitres : [http]

 draleuq , le 30/09/2009 à 12h55

Eh eh, oui, effectivement, ce brave insecte me rappelle des kilomètres d'enfance, époque, où, je trouve, il était nettement plus nombreux... Mais ça doit être comme pour les papillons et les libellules, les vicissitudes des insecticides que nous mangeons tous les jours avec les superbes et insipides légumes du supermarché local.

Je dis ce brave insecte, car en ce qui me concerne je ne suis pas maraîcher et les méfaits de sa larve, je m'en tamponne. Il est vrai qu'étant enfant, je lui faisais des misères, à lui ainsi qu'à bien d'autres insectes, alors qu'aujourd'hui je l'épargne, jugeant qu'il a le droit de profiter de sa très courte vie, lui aussi, même s'il est probablement trop con pour s'en rendre compte. Mais heureux les imbéciles !

Quant à ton article, il n'est nullement misanthrope, mais plutôt misotipulope ! Tu seras donc gentil de créer une catégorie en conséquence, afin de conserver ta justesse sémantique :)

 Ex-Castelroussine, le 14/10/2009 à 17h31

Si tout ce qui était inutile ne devait pas exister... O combien d'être et de choses devraient-ils ne pas exister !!

 xav, le 14/11/2010 à 10h45

Très drole, mais la question me taraude maintenant:
Oui, pourquoi????

 fleurdepat , le 15/11/2010 à 22h11

avant vous, je croyais qu'en France il n'y avait que les miroirs qui réfléchissaient, puis après, je me suis dit au moins deux et maintenant la roue tourne !

 Isabel, le 18/09/2014 à 20h39

Aussi idiots que certains, amassés devant leur écran lumineux...?

 Pierre-Marie, le 25/09/2014 à 23h00

Aaah je suis entièrement d'accord, c'est affligeant de
connerie. Ouf ça fait du bien de le dire!!

 draleuq , le 03/10/2014 à 21h47

T'as bien raison mon colon, y'a pas de mal à se faire du bien !
T'as entendu, finipe ? Il dit que t'es affligeant de connerie !

 Fréd, le 10/10/2015 à 18h33

Merci pour cet article plein d' humour. J' ai appris
aujourd'hui à quel point la larve du cousin était
ravageuse... Je suis dans le Nord de la France et constate
que durant ces mois de septembre et ( début ) octobre
2015, ils sont particulièrement nombreux à vouloir
pénétrer dans nos maison... Je pense qu' ils échappent
particulièrement à la prédation en faisant du rase motte
au printemps et en été, et en restant fixés aux murs et
fenêtres quand vient l' automne... Et sa larve semble
particulièrement robuste... Lampes hallogènes, volets
roulants, et enfants sadiques semblent être ses premières
causes de mortalité...

 atlas, le 19/01/2016 à 16h08

Sérieusement ?! c'est distrayant de torturer une bestiole ?
et puis tous les insectes sont "cons" vus comme ça. Je trouve
que ce n'est pas justifié de dire ça seulement du cousin. Les
mouches ont le même genre de comportement, même les
oiseaux et parfois les chats mettent du temps à comprendre
qu'une vitre est solide...

 tytou, le 28/08/2016 à 13h29

il est rentré dans ma maison !!!

 cassbob, le 27/09/2016 à 21h54

C'est exactement son comportement et sa forme qui m'a poussé à me renseigner
sur lui.
J'ai même pris une loupe pour voir ses drôles d'yeux, à 1 cm de lui, il n'a pas
bronché, comme si il acceptait que je l'observe.
J'ai lu que son but premier était une reproduction effrénée, du à sa courte vie, et
que certaine espèces ne se nourrissaient même pas du a l'absence de
trompe(https://www.insectes-net.fr/tipule/tipul2.htm)
Bref constat accablant, et j'ajouterais, pour encore plus enfoncer le clous, que sa
manière de fuir(il faut vraiment le toucher pour ça)est ridicule, il vous reviendrais
presque dans la main après un numéro de voltige improbable.
Ce qui m'intrigue aussi, c'est cette manière de rester immobile sur un mur
pendant des heures et des heures.
Avis aux agriculteurs, ne lui arrachez pas une patte pour vous venger, il
s'empressera de se reproduire encore plus vite.
Finalement, il est tellement bizarre ce cousin, qu'il a aiguisé ma curiosité, et peut
être ne vit il que pour ça qui sait ?

:: QUELQUE CHOSE À DIRE ?

Formulaire commentaire

Contact

  • Veuillez remplir tous les champs suivis d'un astérisque
  • N'oubliez pas l'antispam !