Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

Ne pas juger
les gens sur la mine...
Et ta soeur ?
Aujourd'hui, la Femme répand inévitablement la morale. Ainsi, la sagesse s'échappe en courant vers l'au-delà du post-modernisme
Thal l'errant ::
Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

26 Décembre 2010 ::

« « Y’a plus de jeunesse » et autres contes de Noël »

:: Baratin

Aujourd'hui, une réédition adaptée en fonction du calendrier

La dépravation suit les progrès des lumières. Chose très naturelle, que les hommes ne puissent s’éclairer sans se corrompre.

Restif de la Bretonne (« Le pornographe »)


Lors de l’une de ces soirées festives et grégaires qui émaillent fréquemment cette période de l’année, mes deux chers enfants, peu intéressées par les conversations adultes (même la grande pour une fois), s’étaient montrées peu prévoyantes en matière de Game Boy et autres passe-temps occupationnels plus ou moins lobotomisants, et vinrent, assez tôt dans la soirée, me faire part de leur ennui.

Je ne voulais pas abandonner les autres convives et tenais absolument à refaire le monde avec eux. Pour autant, « débrouillez-vous, j’m’en fous, z’aviez qu’à prévoir de quoi vous occuper » n’était pas non plus une réponse qui me satisfaisait entièrement.
Le bon vieux dessin pouvait sembler une réponse adaptée, mais voilà : au bout d’un quart d’heure l’œuvre d’art puérile eût été torchée, et il eût été bien entendu hors de question d’y revenir. Il fallait donc trouver une motivation supplémentaire, quelque chose qui fît durer le plaisir.

C’est alors que je fus éclairé par une idée aussi lumineuse qu’une guirlande de sapin, et voilà à peu près ce que je leur dis : « Vous allez prendre votre temps et faire un très beau dessin de Noël, car s’il est assez beau, je le mettrai sur mon blog. En effet, je me rends compte que je n’ai pas encore souhaité de bonnes fêtes de fin d’année à la multitude de mes lecteurs aficionados ».

Après que je me fusse acquitté des explications d’usage sur le sens de « multitude de lecteurs aficionados », et que j’eusse précisé qu’il s’agissait d’une stupide plaisanterie de potache, puis après que je me fusse acquitté des précisions conséquentes sur le sens de « stupide plaisanterie de potache », elles se mirent enfin au travail et me fichèrent une paix royale pendant une bonne heure, ce qui était une gageure.

Je vais donc, afin de m’acquitter du serment que je fis ce jour-là, vous faire part du résultat. Comme vous allez le voir, il illustre de manière éclatante la vitesse à laquelle notre chère progéniture est corrompue par les vicissitudes de la société ultra-violente qui environne l’être humain et bombarde ses sens si perméables d’images et de messages bien peu orthodoxes.

Tout d’abord, l’œuvre du sujet n°1, cinq ans, touchante de naïveté bucolique. Admirez les traits encore mal assurés, les courbes tremblantes, les éléments inachevés, les imperfections du schéma corporel, le message universel du Petit Papa Noël qui descend du ciel avec son traîneau et sa hotte, distribuant les joujoux par milliers au rythme de ses rennes magiques, à tous les enfants, même les pas sages à qui on avait pourtant promis et juré ses grands dieux qu’ils n’auraient que dalle s’ils continuaient à être pas sages. Ici, l’esprit infantile est encore vierge, tout immaculé de sa pureté et de son innocence, tout imprégné de rêve et de féerie où partout ne règnent que joie, bonheur et félicité. Amen.



Et puis, survient le choc brutal de l’œuvre proposée par le sujet n°2, neuf ans. Seuls quatre ans la séparent de sa petite sœur et pourtant, et pourtant…
Je vous laisse découvrir, cela se passe de commentaires.
Le sujet a intitulé son œuvre « Le Père Noël psychopathe »



En post scriptum, je vous livre un autre commentaire de l’artiste sur son œuvre : « je voulais aussi mettre plein de sang sur la tronçonneuse, mais j’avais peur de rater ». Certes.

Je vous souhaite malgré tout, un peu tardivement, de joyeuses fêtes de fin d’année, et un agréable réveillon pour ceux qui s’adonnent encore à cette coutume ancestrale. On se retrouve l’an prochain pour de nouvelles aventures !

Copyrat draleuq 2007

draleuq, 12h15 :: :: :: [6 confessions honteuses]

:: COMMENTAIRES

 draleuq , le 01/01/2011 à 19h00

BONNE ANNEE A TOUS !

 Brath-z , le 04/01/2011 à 12h41

Bonne année !

Et j'espère que l'aînée ne finira pas psychopathe ni que la cadette suivra ses pas.

 finipe , le 04/01/2011 à 14h16

Bognagnée à touche !

 draleuq , le 04/01/2011 à 14h33

Brath-z> Ecoute, depuis 3 ans on dirait que ça n'évolue pas trop mal. Mais si Dieu le veut, d'autres oeuvres beaucoup plus conventionnelles de l'aînée aboutiront ici dans quelques temps, dans le cadre d'un projet pour le moment top secret.

finipe> Tain le réveil-lion c'est fini depuis 4 jours bientôt. Vide ta bouche, merde ! Et après il dira que les rongeurs sont chiants à grignoter tout le temps !

 Brath-z , le 12/06/2011 à 14h15

Tiens, une petite vidéo histoire de ne pas (hum) totalement désespérer du genre humain : [http]

 draleuq , le 12/06/2011 à 18h29

Ouch ! Ça pique les yeux !

:: QUELQUE CHOSE À DIRE ?

Formulaire commentaire

Contact

  • Veuillez remplir tous les champs suivis d'un astérisque
  • N'oubliez pas l'antispam !