Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

Pour votre santé, évitez de grignoter
Non mais
quel con !
Ces temps-ci, la Femme répudie irrémédiablement son destin, tant et si bien que l'Histoire se distingue, se précipitant vers le futur de l'existence
Saint Tobustin ::
Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

25 Janvier 2012 ::

« Le séisme de Vrancea »

:: Histoire contemporaine, 1977




C'est à Zimnicea, durant l'été 2003, que j'eus l'occasion de faire un mensonge géographique éhonté, mais pour la bonne cause. Au cours d'une veillée tardive près du Petit Danube, nous fûmes pris à partie par deux gardes frontière Roumains armés de fusils Kalashnikov, dont l'un semblait passablement éméché. Il me demande de quel pays je suis, je dis que je suis Français. Par interprète interposé, il me demande ce qu'il y a comme fleuve, en France. Je lui fais répondre qu'il y a la Seine, la Loire, le Rhône, etc... Il me fait répondre que non, que tous ces trucs-là ne sont que des vulgaires rivières, et qu'il n'y a que deux fleuves en Europe, le Danube et la Volga. Je fais aussitôt traduire que je suis entièrement d'accord avec lui. Règle n°1 : un garde-frontière qui a une kalashnikov et qui a bu un coup de trop a toujours raison.
Il nous expliqua ensuite qu'ils devaient surveiller la frontière à cause des passeurs de drogue en provenance de la Turquie via la Bulgarie, qui transitaient ensuite par la Roumanie pour approvisionner l'Europe occidentale.


Sur une plage du Danube, juste en face de la ville bulgare de Svishtov. Les jeunes plagistes roumains ont descendu leurs Dacias rutilantes sur la plage et l'auto-radio crache de la musique techno... (photo draleuq)


Lever de soleil sur le "Petit Danube", affluent du Danube qui passe également dans le coin et que les autochtones appellent ainsi. (photo draleuq)


Le séisme de 1977

On ne sait pas toujours que la Roumanie est un pays à haut risque sismique. Pourtant, elle est frappée par un tremblement de terre majeur en moyenne une fois tous les trente ans. L'épicentre de ces secousses se situe presque invariablement dans le même coin, à l'est des Carpates, dans le Judetul (province) de Vrancea.
C'était d'ailleurs le cas le 4 mars 1977, lorsqu'un séisme de force 7,2 sur l'Echelle de Richter provoqua la mort de 1 500 personnes à Bucarest, ainsi que la destruction de 30 000 logements. 100 personnes trouvèrent également la mort dans l'effondrement de trois barres d'immeubles dans la ville Bulgare frontalière de Svishtov. Les Bulgares appelèrent d'ailleurs ce séisme "le tremblement de terre de Svishtov". Chacun voit midi à sa porte.



Lorsque j'ai eu l'occasion de séjourner près de Zimnicea, j'ai dû un jour me rendre dans la ville pour faire quelques emplettes. J'ai alors pu constater que beaucoup de maisons étaient de vulgaires cabanes de tôle ondulée, et qu'en revanche beaucoup de bâtiments en dur étaient en ruines, et que d'autres semblaient ne jamais avoir été terminés, ou avoir été désaffectés alors qu'ils étaient neufs. Par certains côtés, cela me rappelait un peu les images de Beyrouth après la guerre du Liban. N'ayant pas d'appareil sur moi ce jour-là, je ne pus malheureusement pas faire de photos, et vous devrez vous contenter de photos d'archives de Bucarest.
Interrogeant les habitants, ils m'apprirent que c'était le résultat du tremblement de terre de 1977 qui avait rasé 80 % de la ville. Celui-ci avait également fait de gros dégâts à Alexandria, la capitale du Judetul Teleorman (dont Zimnicea est une localité secondaire), située à environ 40 km plus au nord.


Dégâts du séisme de 1977 à Bucarest


Je m'imaginais alors que l'épicentre de ce séisme devait se trouver tout près de nous, et ce n'est que de retour en France et après quelques recherches, que je réalisai qu'il en était tout autrement. On peut même dire que les plus gros dégâts sont localisés très loin de l'épicentre.
Mais comment expliquer qu'on ne trouve plus de traces de ce désastre à Bucarest ni à Alexandria, et qu'en revanche Zimnicea ressemble toujours à un campement provisoire ? Je n'ai pas de réponse certaine à cette question, mais a priori le fait que Zimnicea soit une petite ville reculée et peuplée de gens assez pauvres pourrait être un bon élément de réponse.
D'autre part, il faut savoir que le conducator Nicolae Ceauçescu a utilisé les dégâts de ce tremblement de terre comme prétexte pour lancer une vaste campagne de travaux dans la capitale.


Le Victoria Hotel, ancien "Hôtel de France" de Bucarest, n'a pas survécu au tremblement de terre.
(Source Bucharest photo album)


Je profite de ce post pour saluer Rodica, mon interprète et amie moldave, qui doit traîner ses guêtres du côté de Toulouse en ce moment.

draleuq, 15h56 :: :: :: [0 éclaircissement pompeux]

:: QUELQUE CHOSE À DIRE ?

Formulaire commentaire

Contact

  • Veuillez remplir tous les champs suivis d'un astérisque
  • N'oubliez pas l'antispam !