Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

J'en ai
vraiment
rat le cul...
C'est pas faux
Ces temps-ci, l'on assassine joyeusement la morale. C'est pourquoi l'amour s'évade en rampant depuis l'enfer de l'imagination
Cornille ::
Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

9 Février 2007 ::

« Alfred le Grand - Vers la reconquête du territoire »

:: Histoire médiévale, 878

Ce billet fait partie d'un sujet composé de trois parties :

1. Un roi inattendu face aux invasions danoises
2. Vers la reconquête du territoire
3. La fin de la suprématie danoise



Depuis l'accession d'Alfred au trône du Wessex en 871, les royaumes anglo-saxons connaissent une partition instable : d'un côté le Wessex, le Sussex, le Kent et une partie de la Mercie, et de l'autre ce qui sera nommé quelques années plus tard le Danelaw, royaume viking gouverné par les rois danois, qui contrôlent la moitié du territoire.

Mais en 876, après seulement cinq années de paix pendant lesquelles les danois sont partis conquérir d'autres horizons, Guthrum l'Ancien tue le roi viking en place et entame une nouvelle invasion du Wessex : il assiège Wareham, et y établit sa base arrière après une prise facile. Dès l'année suivante, les vikings poursuivent leurs incursions à l'ouest du pays et prennent le contrôle de la ville d'Exeter. Mais grâce une tempête providentielle pour l'armée d'Alfred, la flotte danoise n'est pas en état de combattre : Alfred assiège à son tour Exeter et force les danois à se replier en Mercie, dans le territoire qu'ils contrôlent déjà.

Dès le début de l'année 878, les hostilités reprennent. Profitant de la trêve chrétienne de douze jours entre Noël et l'Epiphanie, les vikings surgissent par le nord du Wessex et attaquent Chippenham, où se trouve justement le roi du Wessex. La petite bourgade fortifiée est réduite en un clin d'oeil, et Alfred parvient à s'enfuir in extremis. Une parabole sur la vertu du roi est alors rapportée par les chroniques de l'époque : tandis qu'Alfred se replie vers le sud-ouest en direction d'Athelney, il croise une vieille femme qui lui confie la surveillance des gâteaux qu'elle a mise à cuire. Alfred, préoccupé, oublie sa tâche et laisse les gâteaux brûler. La vieille femme revient alors et le gronde, avant de s'apercevoir qu'il n'est autre que le roi : elle tombe à genou et se confond en excuses. Mais Alfred ne veut rien entendre, et continue à se déclarer responsable de cet échec...

Après quelques mois passés à réorganiser ses troupes, Alfred quitte Athelney et chemine vers le nord-est. Dans le même temps, les vikings quittent Chippenham et marchent au sud. Les deux armées se rencontrent à Edington, où se livre une bataille décisive : les danois subissent une cuisante défaite, et les deux adversaires signent ce que les historiens appelleront plus tard le traité de Wedmore ou traité de Chippenham. Ce traité consacre la création du Danelaw au nord-est, et d'un territoire anglo-saxon au sud-ouest : Alfred a réussi à sauver le Wessex. Dans la foulée, certains des dignitaires vikings se convertissent même au christianisme, et Guthrum prend pour nom de baptême « Aethelstan ».


Six années plus tard, Alfred décide de continuer sa reconquête du territoire : il essaye de reprendre le Kent par la mer, mais échoue dans un premier temps. Après une année de combats sporadiques, aux cours desquels les insurrections des danois installés dans le Kent sont réprimées, Alfred parvient à reprendre non seulement le Kent, mais également une petite partie de la Mercie, et surtout la cité de Londres, dans laquelle Alfred nomme son beau-fils gouverneur de la ville et fait bâtir deux bourgs fortifiés pour protéger le pont sur la Tamise. Nous sommes alors en 886 : c'est le début de la réelle reconquête du territoire par les anglo-saxons.

finipe, 19h18 :: :: :: [0 sarcasme grinçant]

:: QUELQUE CHOSE À DIRE ?

Formulaire commentaire

Contact

  • Veuillez remplir tous les champs suivis d'un astérisque
  • N'oubliez pas l'antispam !