Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

Patience et longueur de temps
Et ta soeur ?
Etrangement, l'ignorance embrasse irrémédiablement l'intelligence, tant et si bien que la perfidie s'enfuit en évitant le secret de l'existence
Cornille ::
Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

14 Octobre 2006 ::

« L'Histoire à la carte »

:: Histoire - Inclassable

Les législateurs fous ont encore frappé, dans leur frénésie habituelle, dans leur débauche de paperasserie et de textes officiels : c'est décidé, la non reconnaissance du génocide arménien par la Turquie en 1915 sera punie par la loi, avec des peines pouvant aller jusqu'à 45000€ d'amende et un an de prison. Le politiquement correct est à ce prix semble-t-il : jusqu'où ira-t-on dans la mièvrerie et la débilisation pour avoir l'air de gens civilisés, compatissants et raisonnables ? Le pire, c'est que la tendance va croissante : déjà, nous avions eu droit à la « Loi Gayssot » en 1990, qui (entre autres) punissait le négationnisme (concernant la Shoah, en l'occurrence). Puis, ce fut récemment le tour d'une loi dont j'ai oublié le nom, reconnaissant le "rôle positif de la France dans la colonisation". Et maintenant, cette loi concernant le génocide arménien.

Quelle foutaise ! Il ne s'agit d'ailleurs même pas de savoir si ces faits historiques sont justes ou injustes, contestables ou incontestables, bons ou mauvais. Non, c'est simplement que ce ne devrait pas être à l'Etat d'écrire l'Histoire. D'autres ont essayé avant, il n'y a pas si longtemps que ça : un petit teigneux allemand et moustachu dès son arrivée au pouvoir en 1933 par exemple. Le pouvoir nazi a en effet réécrit l'Histoire de sorte qu'elle colle à l'idéologie au pouvoir. Je conviens que nous n'en sommes pas là avec cette rafale de "lois sur le devoir de mémoire", mais cela prend un tour singulièrement détestable.

L'Histoire n'a pas à être décrétée, c'est une discipline qui doit faire l'objet d'études critiques, de confrontations, de comparaisons, de documentations, et cela sans passions démesurées ni orientations partisanes. L'objet doit en être la recherche de la vérité. Or désormais, la vérité est figée, et si l'on n'est pas content, on paye une amende : pour le coup, les pires négationnistes vont pouvoir se sacrifier sur l'autel de la liberté d'expression bafouée.

Je ne félicite donc pas ces politicards qui ont baissé leurs frocs devant les neuneus du bien-pensant : aux chiottes la gauche qui a proposé ces lois débiles d'autoflagellation et de formatage historique, aux chiottes la droite qui n'a rien dit contre. Aux chiottes la loi Taubira, aux chiottes la loi Gayssot, aux chiottes la loi sur le rôle positif de la France dans la colonisation. Aux chiottes les donneurs de leçons internationaux et les pénitents incurables.

Politicards, politicardes : laissez les historiens faire leur boulot, et faites plutôt le vôtre, vous avez largement de quoi vous occuper sans venir vous mêler de ce qui ne vous regarde pas.

finipe, 02h09 :: :: :: [9 déclarations d'amour]