Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

Faut pas se
mettre la rate
au court-bouillon
Dans tes
rêves
En vérité je vous le dis, Dieu répand horizontalement la démocratie. Ainsi, la perfidie se distingue, immobile depuis le bonheur du post-modernisme
Thal l'errant ::
Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

31 Octobre 2010 ::

« La tenue Réséda »

:: Histoire contemporaine, 1911



A la fin du XIXème siècle et au début du XXème siècle, les armées européennes prennent progressivement conscience de la nécessité d'adopter un uniforme mieux adapté à la guerre moderne.

Durant la première guerre du Transvaal (1880-1881) les britanniques, au célèbre uniforme rouge flamboyant, combattent les Boers, des colons d'origine Néerlandaise. Ils se rendent alors compte à leurs dépens de la discrétion des guerilleros Afrikaaners dont l'uniforme est de la couleur de la terre.
Du coup, les Anglais adoptent le "kaki" (mot qui, dans un dialecte hindou, veut dire « poussière ») qu'ils expérimenteront pour la première fois, avec succès, contre les mêmes Boers, pendant la deuxième guerre du Transvaal (1899-1902).

L ’Allemagne ne tarde pas à draper ses soldats de la tenue "feldgrau" (gris vert) et d'autres armées adoptent à leur tour, de 1908 à 1912, des uniformes de teintes neutres.

En France, où on n'a de cesse d'aiguiser sa revanche contre les "boches" tombeurs de l'Alsace-Lorraine en 1870-71, cette évolution est évidemment suivie avec des yeux attentifs. Le général Brun créé une mission présidée par le général Dubail, dont les travaux aboutissent à une tenue d’essai dite « Réséda ». De couleur gris-vert, elle est présentée en avril 1911 à la chambre des députés, au Sénat et à l’Armée dans les jardins du Ministère de la Guerre. Elle est ensuite essayée, la même année, à grande échelle, lors des manœuvres du 6ème corps d’armée.
C'est le peintre Georges Scott qui rend compte de l’évènement pour la célèbre revue l’Illustration, dont l'influence sur l'opinion publique est à l'image de ses tirages quotidiens, colossaux.


Planche en couleur de l'Illustration sur les manoeuvres avec la tenue Réséda, par Georges Scott

Or, Scott fustige cette tenue qu’il juge « du plus malheureux effet et dont l’aspect est bien regrettable ». Il estime que l’invisibilité (car on ne parle pas encore de camouflage) est contestable lorsque la troupe se place à contre-jour, et que la couleur n’a alors « plus aucune importance ». Une polémique se créé également autour du risque de confusion avec l’uniforme allemand.
Il n'en faut pas plus pour faire recaler la "Réséda" qui retourne au vestiaire pour ne plus en ressortir.
De nouveaux projets sortiront des cartons, comme celui du peintre Edouard Detaille, sans plus de succès.

C'est donc avec leur incontournable pantalon rouge "garance" et leur capote bleu marine que les fantassins français se feront trouer la paillasse en 1914-15. Ce n'est qu'en 1916 que l'obsolète tenue sera troquée contre le "bleu horizon." Pas encore si discret que ça, me direz-vous.
Je tiens une anecdote à ce propos, d'un guide du musée des abris d'Albert, qui m'avait dit qu'on avait adopté le bleu horizon car un mélange de bleu marine et de rouge garance entrait dans sa composition, et que l'armée voulait écouler ses énormes stocks de teinture. Je n'ai pas pu vérifier cette information, mais vu le peu de cas que beaucoup de dirigeants faisaient de la vie des hommes à l'époque, elle parait hélas tout à fait plausible.


Uniforme d'officier, calot, képi et casque modèle Réséda (Musée des Invalides, photo draleuq)

draleuq, 22h07 :: :: :: [2 observations emphatiques]

:: COMMENTAIRES

 finipe , le 07/11/2010 à 01h36

Excellente anecdote comme dirait l'autre. J'ai beaucoup aimé le "plus malheureux effet et dont l’aspect est bien regrettable" :)

 draleuq , le 15/11/2010 à 11h14

Pour approfondir ce sujet, lire aussi l'article du Petit Parisien du 6 novembre 1910, reproduit par l'excellent blog CPA Scans. C'est ici : [http]

:: QUELQUE CHOSE À DIRE ?

Formulaire commentaire

Contact

  • Veuillez remplir tous les champs suivis d'un astérisque
  • N'oubliez pas l'antispam !