Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

Je ronge mon
frein, ça fait
mal
Et ta soeur ?
Ces temps-ci, la Femme écrase joyeusement la démocratie. Ce faisant, la justice s'enfuit, se précipitant vers l'au-delà des sens
Lao Meuh ::
Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

13 Février 2009 ::

« Ôde à la girafe »

:: En vrac

Une fois n'est pas costume, je vais céans non pas cracher une certaine haine de mon prochain, mais bien encenser sans mesure. Mais que mes plus fervents admirateurs (merci à vous deux) se rassurent, il ne s'agit pas d'un être humain, mais d'un animal. Gageons d'ailleurs que le titre du présent billet vous aura mis la puce à l'oreille. Si, si, petits canaillous, ne soyez pas modestes.

Je m'en vais donc ici dire à la face du monde la profonde affection que je ressens à l'égard des girafes, Giraffa camelopardalis. Mais, me direz-vous, pourquoi ce mammifère ongulé artiodactyle est-il nommé Giraffa camelopardalis ? Eh bien figurez-vous que les grecs étaient convaincus que ce grâcieux animal était issu d'un croisement entre un chameau et un léopard, d'où ce curieux camelopardalis. Notons au passage que bien d'autres animaux ont des noms issus de pareils croisements, improbables autant que faux : l'autruche (oiseau-chameau), le léopard (lion-panthère), le caméléon (lion-lézard) ou encore le zèbre (cheval-tigre). Mais trève de digression.

La girafe est donc connue depuis fort longtemps : son nom actuel viendrait de l'arabe zarâfa signifiant « douceur de vivre », « grâcieuse », ou même « charmante ». Si son nom évoque bien volontiers sa grâce et son élégance, il faut souligner que, dans le Physiologus (le bestiaire latin), la girafe est un animal hors-norme : c'est l'une des rares créatures à n'être pas ou très rarement associée à des propriétés morales, des qualités ou des défauts, à n'être pas moralisée par l'homme : sans utilité spécifique ni rôle attribué, on l'envisage comme une merveille lointaine et mystérieuse, une créature fabuleuse, qui échappe aux règles généralement admises pour le règne animal...


Le couple de girafes de l'Arche de Noé

Et de fait, la girafe est un animal surprenant à plus d'un titre : du haut de ses 5,5 mètres et ses 7 vertèbres cervicales de plus de 40 cm de longueur chacune, elle promène sa placide et élégante corpulence en marchant à l'amble[1], c'est à dire en avançant dans un premier temps les pattes avant et arrière gauches, puis dans un second temps les pattes avant et arrière droites, démarche peu courante qui lui confère cette allure noble. Ce cou si long qui fait tout son charme est d'ailleurs la source de bien des problèmes physiques à résoudre, et par conséquent de bien des avancées biologiques. Lorsque la girafe boit, son cerveau se trouve en dessous de son coeur, et la gravité voudrait que le sang ne puisse pas remonter le long du cou : pour parer à cet inconvénient, la girafe a inventé un ingénieux système de clapets anti-retour dans ses veines jugulaires, pour éviter que le sang lui retombe vers la tête. Plus que cela encore, ses proportions exceptionnelles font que la girafe est l'animal ayant la plus forte pression artérielle du monde (25/18), de quoi décimer une cohorte d'hypertendus. Son réseau sanguin est d'ailleurs si exceptionnellement bien conçu pour lutter contre la gravité que la NASA l'a copié pour concevoir les combinaisons anti gravité de ses astronautes. Et sans leur payer aucun droit.

Généralement rassemblées en troupeaux de taille variable et de composition changeante (les troupeaux se font et se défont, au gré des rencontres), les girafes n'ont pas de chef, et ne s'en entendent pas moins bien pour autant. Occupées à brouter paisiblement les feuilles d'acacias avec leur longue et puissante langue préhensile, elles ne font chier personne, et c'est bien pour ça que je les aime.

Longue vie aux girafes !



J'aime les girafes, et elles me le rendent bien (Zoo de la Boissière du Doré - 44)
Photo garantie sans trucage :)


_________________________________
1. Parmi ceux des autres animaux qui marchant à l'amble, on peut citer notamment l'ours, l'okapi ou l'éléphant. Certains chevaux savent marcher à l'amble, et quelques rares races canines, mais dans ce cas, il leur faut un dressage spécifique.

finipe, 15h37 :: :: :: [10 divagations]

:: COMMENTAIRES

 Silgu, le 13/02/2009 à 15h54

« douceur de vivre », « grâcieuse », ou même « charmante ».

Dis donc, girafon, on comprend mieux l'utilisation de la girafe avec ray-ban comme avatar.

 draleuq , le 13/02/2009 à 23h30

Oula 'tention, l'auteur du blog se découvre !!!

... C'était ptet pas le moment de le faire. T'as pas peur d'être traqué par les cyber gendarmes pour zoophilie ?

 finipe , le 14/02/2009 à 00h15

Non t'inquiète, la girafe était consentante et majeure, elle m'a signé une décharge.

 Marcoroz , le 20/02/2009 à 13h15

Salut Finipe,

Bravo pour ce petit morceau de zoologie.

il y a bien d'autres espèces que nous avons copiées également, et c'est peu de dire que nous ne leur versons pas de droits.

Question étymologie, je savais pour camelopardalis mais je suis perplexe en ce qui concerne le zèbre et l'autruche (tiens, phonétiquement, ça me rappelle quelque chose...)

Je vois aussi que j'ai de la lecture à rattraper, depuis ma dernière visite !

 Viou , le 12/03/2009 à 09h49

Casse-toi tu pues, et marche à l'amble...

Oué, et les girafes aiment les BN, il faut le souligner tout de même.

 draleuq , le 14/03/2009 à 19h22

QUOI ? LES GIRAFES AIMENT LES BN ?

... Elles me déçoivent terriblement.

Je suis déçu, déçu, déçu...

Mais alors déçuuuuu....

 Marcoroz , le 05/05/2009 à 16h49

Hello Finipe. Seems there's a bug on that page:

Warning: mysql_fetch_object(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/111/sdb/5/1/trefaucube/_inc.entete1.php on line 180

Take care.

 Marcoroz , le 06/05/2009 à 17h54

Plus de bug aujourd'hui !

Sais-tu que la selon la loi juive, girafe est un animal cachère, mais dont la consommation est cependant interdite ! Une des innombrables subtilités du judaïsme.

 finipe , le 06/05/2009 à 19h47

Un petit bug de temps en temps, ça ne fait de mal à personne !

Intéressante, sinon, cette distinction sur la qualification de la viande de girafe... Saurais-tu me (nous) dire pourquoi elle existe ? Parle-t-on de la girafe dans la tradition juive en général et/ou la Torah en particulier ?

 Marcoroz , le 07/05/2009 à 13h47

Une amie me disait l'autre jour que la girafe est cachère mais qui aurait à coeur de la tuer ou d'en manger ?

D'après certaines sources, cette distinction serait due à l'impossibilité de déterminer l'endroit précis où pourrait se faire le geste unique qui doit trancher à la fois les artères et la trachée (et provoquer le moins de souffrance possible).

Parle-t-on de la girafe dans la tradition juive ? Je ne saurais te répondre, n'ayant pas étudié la question.

:: QUELQUE CHOSE À DIRE ?

Formulaire commentaire

Contact

  • Veuillez remplir tous les champs suivis d'un astérisque
  • N'oubliez pas l'antispam !