Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

Ne pas juger
les gens sur la mine...
On s'en
fout
Paradoxalement, Dieu décroche atrocement la démocratie. C'est ainsi que la perfidie s'évade en atteignant l'au-delà du post-modernisme
Cornille ::
Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

1er Juillet 2007 ::

« Salope ! »

:: Misanthropie

Je vous entends d'ici, petit coquinous. Vous vous dites : « Eh voilà, il a cédé à la tentation consumériste, il emploie des termes grossiers et sans rapport avec le contenu, à seule fin d'avoir une audience plus forte ». Eh bien que nenni, amis lecteurs (merci à vous deux). J'aimerais ici revenir sur un épisode cocasse et grotesque à la fois, dont nous ont gratifié — à grands renforts de matraquages audios et vidéos — les journaux de toute espèce ces derniers jours : Patrick Devedjian a insulté Anne-Marie Comparini, en la taxant de "salope".

Pas de chance pour lui, un caméraman à portée de voix a volé ces images, immortalisant les propos de cet éminent membre de l'UMP, alors qu'il se croyait en conversation privée. Aussitôt, bien entendu, la séquence fait le tour du pays via Internet, puis c'est la curée : toute la classe politique s'insurge contre cette abominable atteinte à l'intégrité morale de l'insultée, contre le machisme qui règne dans les sphères politiques, contre le caractère scandaleux et déplacé des propos de Patrick Devedjian. On insiste sur l'étymologie fangeuse du mot, dictionnaire à l'appui. On souligne l'inconvenance du terme dans la bouche d'un haut dirigeant. On sollicite les associations de défense des droits des femmes. On condamne et on villipende tous azimuts.

Bien sûr, le fautif s'excuse auprès d'Anne-Marie Comparini et le fait savoir dans les médias. Mais celle-ci, jugeant sans doute que l'on n'avait pas assez parlé d'un sujet si grave, réclame des excuses publiques. Encore un peu plus, et l'on aurait pu croire qu'elle eût réclamé une flagellation en place de Grève, voire un auto da fe...

J'ai donc visiblement raté un épisode ces derniers temps : il semblerait en effet qu'il soit devenu interdit, immoral et illégal de prononcer le mot salope en privé. Il semblerait qu'il soit interdit, dans la sphère privée, de considérer qu'une personne puisse effectivement être une salope. Il semblerait qu'en forçant un peu le trait, il nous faille bientôt dénoncer aux autorités les plus proches l'individu qui aurait eu l'infâmante outrecuidance de taxer quiconque de salope, puis de lui laver la bouche au savon en réclamant qu'il lèche les semelles crottées de sa pauvre victime.

Nous voilà donc confrontés, grâce à Patrick Devedjian et Anne-Marie Comparini, à un nouvel épisode de morale naïve, à peu près aussi perspicace que d'affirmer avec véhémence que « la guerre c'est mal » et « je suis contre le cancer ». Certes, les politiciens de tout poil l'ont sans doute un peu cherché en étalant leurs vies privées un peu partout, mais pour une classe politique qui n'a de cesse de se plaindre de la "pensée unique", cette affaire est des plus ridicules !

finipe, 21h21 :: :: :: [15 déclarations infondées]

:: COMMENTAIRES

 Yannou , le 02/07/2007 à 11h42

Vu la distance à laquelle il a été filmé, il est difficile de croire qu'il n'avait pas vu la caméra et donc de qualifier ses propos de "privés"...

Je trouve de toute manière assez amusant que Devedjian révèle son "côté obscur". S'il était respectueux dans sa tête, il le serait dans ses propos.

J'aimerais bien savoir ce qu'en pense ton autre lecteur.

 winy , le 02/07/2007 à 12h26

Ce qui me choque, c'est tout ce qui n'est pas dit.
Il y'a beaucoup de choses très moches derrière ce "salope".
Celui ci en particulier.
C'est un mot que j'utilise moi même, parfois sur ma propre personne, et l'univers que j'y colle n'est pas du tout le même. Là c'est mesquin, c'est un "salope" de mec étriqué.

Je suis complètement d'accord avec Yannou... Il ne peut pas ne pas avoir vu cette caméra.
En plus, c'est dit sans aucun contexte, juste pour le dire, ça lui vient, comme ça.
Pourquoi alors ? Il s'est un peu oublié ?
C'est comme Sarkozy avec ses "l'homosexuel là" et "l'hystérique".
Ils ont le mépris qui ressort.

C'est tout à fait le genre à se faire sucer par son/sa secrétaire, donc ça ne m'étonne pas du tout.
Et non je ne suis pas du tout objective. Je peux pas le sentir. A raison, apparement.

 finipe , le 02/07/2007 à 12h44

Evidemment, ce n'est pas très fin de la part de Devedjian, ça ne fait aucun doute, mais j'essaye plutôt de généraliser mon propos, en ommettant le côté "personnel" de cette histoire stupide.

On peut gloser autant qu'on veut sur l'interprétation de ce "salope", ce qu'il y a derrière, ce qu'il révèle sur Devedjian lui-même, mais finalement ce n'est pas ça qui m'importe : ce qui compte c'est le pataquès qui a été fait, juste parce qu'un type a qualifié une femme de "salope".

Je crois qu'il ne faut pas juger cet épisode à l'aune de ce qu'on ressent pour les gens impliqués, parce que sinon, on pourra tout autant juger qu'effectivement, Comparini est une salope, tout comme on pourra juger que Devedjian est une ordure d'avoir dit ce qu'il a dit.

Quant à savoir qu'il y avait une caméra, je suis certain que non : s'il avait su qu'il était filmé, il n'aurait jamais dit une chose pareille, j'en suis convaincu.

 Yannou , le 02/07/2007 à 13h19

Tu as raison de dire qu'il faut juger de manière objective. Là, on va dire que le pataquès est, comme à l'accoutumée, proportionnel à la notoriété de la personne...

Mais attention : derrière le "salope" tendance "machiste" qui est effectivement passé dans le langage courant, se dissimule le "Comparini est une salope de s'être maintenue au second tour", donc une sorte de "salope de démocrate"...

Pour ce qui est de la caméra, nul n'est à l'abri d'une défaillance ; je crois tout à fait possible qu'il ait oublié un court instant la caméra, puis se soit dit "Et meeerdeuh".

 Yannou , le 02/07/2007 à 13h22

Non mais je raconte n'importe quoi maintenant, en fait elle ne s'est pas maintenue au second tour... Enfin, bref, tu m'as compris ^_^

 l'autre lecteur , le 02/07/2007 à 18h22

Toute façon, toutes des salopes, sauf maman !

(hein, c'est'y pas du commentaire con structif ça ? :)

 winy , le 02/07/2007 à 19h20

Quand on voit ce qu'on voit et qu'on entend ce qu'on entend, on fait bien de penser ce qu'on pense.

Il ne faut pas oublier que les gens adorent voir trébucher les "forts" et les "puissants".
Y'a qu'à voir le bordel que nous a mis Zidane, en leur faisant réaliser qu'il n'est qu'un homme (qui aime les salopes ou pas, j'en sais rien.)

 finipe , le 02/07/2007 à 20h06

Exact Winy, y a sûrement aussi beaucoup de ça. Dans le même genre, je viens d'apprendre que le footballeur Sylvain Wiltord s'était fait arrêter pour avoir fait du 135 km/h au lieu de 50, et il ne s'était pas présenté aux juges. Ça fait bander les petites gens de voir les stars se faire cravater !

 Silgu, le 03/07/2007 à 10h16

Ca veut dire que la prochaine fois que Bedos va monter sur scène, il va aller au gniouf pour propos sexiste? Enfin une bonne nouvelle !

 draleuq , le 03/07/2007 à 10h30

et que dire de Bigard et de son lâcher de salopes ? ;)

 winy , le 04/07/2007 à 19h45

Attention, tu vas réveiller le MLCV.

 draleuq , le 05/07/2007 à 01h17

C'est quoi ? Le Mouvement de Libération des Culs Véreux ?

 sthéouriz, le 05/07/2007 à 14h30

non des Cons Vaincus...
Oup's desolée

 winy , le 09/07/2007 à 00h39

C'était les chauves souris.. rapport à un autre sketch de Bigard.
Mais j'ai oublié ce com et du coup c'est foiré.

 draleuq , le 12/07/2007 à 14h43

Mouvement de Libération des Chauve-Souris ça donne MLCV, vraiment, t'es sûre ?
Il me reste une place en CM2 pour l'an prochain si tu veux :)

:: QUELQUE CHOSE À DIRE ?

Formulaire commentaire

Contact

  • Veuillez remplir tous les champs suivis d'un astérisque
  • N'oubliez pas l'antispam !