Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

J'en ai
vraiment
rat le cul...
C'est pas faux
Etrangement, l'Homme assassine horizontalement la religion, tant et si bien que la mort se délite, se précipitant vers le secret de l'imagination
Jean-Sol Partre ::
Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

13 Juillet 2007 ::

« La nuit des longs couteaux - 1ère partie »

:: Histoire contemporaine, 1934

Ce billet fait partie d'un sujet composé de deux parties :

1. La nuit des longs couteaux - 1ère partie
2. La nuit des longs couteaux - 2ème partie



Sturmabteilung & Schutzstaffel

Dès 1921, Hitler crée la SA (Sturmabteilung, « Section d'assaut »), sous la direction d'Herman Göring. Il s'agit d'une organisation paramilitaire émanant du parti nazi, le NSDAP, constituée au départ d'officiers, de soldats, ainsi que de divers militants et agitateurs plutôt orientés vers le marxisme que vers l'extrême droite. Les Chemises Brunes, ainsi qu'on les appelle en raison de la couleur de leur uniforme, encadrent les activités du parti nazi, tout d'abord comme simples gardes du corps, puis en tant que service d'ordre lors des meetings et des réunions. Les SA se distinguent par leur violence coutumière, et participent à de nombreuses rixes, notamment avec des militants socialistes. Ils participent activement au putsch de la brasserie en octobre 1923, mais l'échec cuisant de cette tentative de coup d'état emmène Hitler en prison (où il écrit Mein Kampf), et la SA est interdite.

En 1925, la SS (Schutzstaffel, « Echelon de protection ») est créée par Hitler : au départ, il ne s'agit que d'un groupuscule très réduit et destiné à servir de garde rapprochée du Führer. Dès sa création, la SS se trouve en concurrence avec la SA, mais là où la SA est une agitatrice, se mêle de discussions politiques et fait beaucoup parler d'elle, la SS est fermement disciplinée, cadrée et calme. En 1926, la SA est de nouveau autorisée, et regagne en puissance et en influence, parallèlement à l'ascension d'Hitler. En 1929, le krach boursier à Wall Street et la récession économique mondiale replongent l'Allemagne dans une misère noire : le chômage et la pauvreté montent en flèche, et la popularité d'Hitler suit ce mouvement, portée par le désespoir des allemands.

La même année, c'est Heinrich Himmler qui prend la tête des SS, celui qui plus tard mettra en oeuvre la Solution finale... A plusieurs reprises au cours des années suivantes, les SA et les SS en viennent même aux mains : Hitler appelle au calme, mais la SA s'agite de plus en plus, exigeant un rôle politique plus grand, alors que la SS demeure fidèle, obéissante et disciplinée. En 1930, Hitler rappelle Ernst Röhm, exilé en Bolivie depuis l'échec du putsch de la brasserie, pour réorganiser la SA qui compte plusieurs dizaines de milliers de membres, alors que la SS n'en compte que quelques centaines.


Ernst Röhm et Heinrich Himmler

Montée en puissance & tensions

Himmler s'efforce alors de renforcer la puissance de la SS. Il recrute massivement, en usant — au contraire de la SA — de critères stricts (en particulier l'appartenance à la "race aryenne"), pour progressivement porter ses effectifs à près de 60.000 hommes en 1932 : il fait également effectuer un important travail de renseignement sur les cadres et dirigeants de la SA, ainsi que certains de ses membres les plus virulents.

De 1929 à 1933, le NSDAP ne cesse d'améliorer ses scores aux élections législatives, et la SA se déchaîne en Allemagne, notamment pendant les campagnes électorales où elle terrorise les opposants, voire les assassine purement et simplement...

Enfin, le 30 janvier 1933, après plusieurs refus, de nombreuses manoeuvres politiques, et sous la pression des grands financiers et industriels qui souhaitent le calme dans les rues, le président-maréchal Paul von Hindenburg n'a d'autre choix que de nommer Hitler chancelier d'Allemagne : Adolf Hitler est enfin au pouvoir.

La SS et la SA sont, quant à eux, à couteaux tirés.

finipe, 03h58 :: :: :: [0 éclaircissement pompeux]

:: QUELQUE CHOSE À DIRE ?

Formulaire commentaire

Contact

  • Veuillez remplir tous les champs suivis d'un astérisque
  • N'oubliez pas l'antispam !