Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

Je ronge mon
frein, ça fait
mal
Ouais, c'est ça
Ces temps-ci, Dieu assassine affreusement le respect. C'est pourquoi la perfidie s'enfuit, se précipitant vers la fin du rationalisme
Confunius ::
Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

16 Septembre 2006 ::

« Susceptibilités »

:: Misanthropie

C'est la foire aux groupes d'influences, qu'ils soient religieux, politiques ou idéologiques, c'est en vraiment navrant. Ce que les médias appellent désormais le "communautarisme". Il devient — que dis-je — il EST impossible de dire quoique ce soit d'un peu critique sans qu'un de ces groupes ne vous tombe dessus en s'offusquant, en hurlant, cordes vocales au vent, que c'est une atteinte à leur encontre, à leur dignité. Je rappelle au passage à certains excités que le terme "critique" ne désigne pas nécessairement une contre-éloge, ni encore moins une insulte. Car justement, ces groupements d'intérêts revendiquent une dignité tellement haute que plus rien ne peut ni ne doit les atteindre : c'est la susceptibilité poussée à son paroxysme, une armée d'ados stupides qui boudent dès qu'on leur dit "Tiens, t'as changé de pantalon ?"...

Comptons au rang de ceux-là, en premier lieu, une certaine frange de l'Islam. Je dis bien une certaine frange, loin de moi l'idée de tous les mettre dans le même panier (encore un effet pervers de cette connerie ambiante, me voilà obligé de souligner que je ne les mets pas tous dans le même panier). Il n'y a qu'à voir le tollé qu'a provoqué l'affaire des quelques malheureuses caricatures de Mahomet, certes pas très drôles, mais enfin : une indignation mondiale pour ça était-elle vraiment justifiée ? Il y a peu encore, le pape Benoît XVI a prononcé des mots soi-disant inqualifiables d'irrespect à l'encontre des musulmans, et c'est à nouveau le soulèvement général, le haro sur le pape et sa horde judéo-chrétienne, etc., etc., et toute la rhétorique qui va avec. Faisant une distinction théologique entre le Christianisme et l'Islam concernant leurs apports respectifs à la raison, voici ce qu'a dit Benoit XVI, citant un universitaire : « [...] pour la doctrine musulmane, Dieu est absolument transcendant. Sa volonté n'est liée à aucune de nos catégories, pas même à celle de la raison ». Est-ce vraiment une offense à Allah et son prophète, ça ?

Notons cependant qu'on ne peut décemment pas en vouloir à une majeure partie de la population qui se révolte contre ces petites phrases : ces gens vivent pour la plupart dans des pays pauvres, n'ont pas accès à l'éducation, et sont donc facilement manipulables par leurs crétines d'élites religieuses et/ou politiques, qui profitent de l'aubaine pour semer encore un peu plus la discorde. Les élites, ceux qui justement ont l'éducation, et qui plutôt que de s'en servir pour le bien d'autrui, préfèrent lancer des fatwa ou pointer du doigt des "infidèles". A croire qu'ils ont des brigades spécialisées qui surveillent les moindres faits et gestes de l' "ennemi", et sautent sur la moindre occasion pour se déclarer insultées.

Autre connerie du même acabit, la "Loi Taubira" sur l'esclavage. Cette loi vise à faire, d'une part, reconnaître l'esclavage comme crime contre l'Humanité (pourquoi pas pour ce point, encore que l'esclavage en France ne soit plus du tout d'actualité), mais d'autre part veut faire reconnaître à la France sa responsabilité dans trois siècles de traite négrière et de commerce triangulaire transatlantique. L'esclavage a pris fin avec l'arrivée de la République et la fin de l'Ancien Régime, en 1794, puis encore en 1848 avec la IIème République (il avait été rétabli entre temps par Napoléon), et il faudrait que la République s'excuse ? Il faudrait que, deux siècles après, on se flagelle tous en coeur en récitant des prières ? Moi qui suis nantais, j'habite dans une ville ayant bâti sa fortune sur le commerce des esclaves, il y a plus de 200 ans de cela : devrais-je alors déménager, ou payer un impôt spécial de réparation, ou encore implorer à genou et demander le pardon de chaque noir(e) que je croise ? Enfin bref, cette loi imbécile ne fait encore que conforter chacun dans ses susceptibilités, et donner bonne conscience aux gentils politicards qui l'ont soutenue.

Je pourrais encore en citer beaucoup comme ça, mais en voici juste une dernière. Hier, j'ai vu une publicité à la télévision : un couple BCBG est assis face à leur fille en larme, lui disant qu'épouser un médecin ou un avocat était stupide, et qu'il valait bien mieux épouser un pompiste, profession beaucoup plus respectable. Chute de l'histoire : l'essence étant de plus en plus chère, il faut acheter cette belle voiture diesel qui consomme peu. Eh bien j'enjoins les pompistes de France et d'ailleurs à se révolter, car cette publicité est clairement une offense à leur encontre : en inversant les rôles, le publicitaire a clairement sous-entendu que pompiste était un métier de rien du tout, pas respectable pour un sou. Je somme donc les pompistes de réclamer des excuses publiques de la part de cette firme automobile, et je somme l'assemblée nationale de voter une loi visant à faire respecter la dignité des pompistes.

finipe, 16h17 :: :: :: [2 injures]

:: COMMENTAIRES

 Lohen, le 21/09/2006 à 22h18

Dans le détail :
* pour une analyse prenant en compte le contexte et le fond du discours du Pape, je conseille de voir une excellente "opinion" sur lefigaro.fr. Très éclairant.

* pour l'esclavagisme : si toutes les civilisations ayant pratiqué l'esclavagisme devaient s'autoflageller aujourd'hui, le monde entier ne passerait plus son temps qu'à cela. En particulier tous les peuples ayant appartenu à l'empire Ottoman et aux diverses dynasties qui les ont précédés (combien de siècles d'esclavagisme ?), certaines parties de l'Afrique (qui ont aussi profité de la traite en réduisant en esclavage les tribus ennemies), sans évidemment oublier les Grecs et encore moins les Italiens !!

Enfin malgré tout, les médecins et avocats ont droit au moins autant (peut-être plus, faudrait creuser) que les pompistes à leur insurrection pour avoir ainsi subi l'affront d'être non pas injustement, mais surtout sans aucune légitimité (de celles que pourrait donner une connaissance approfondie de ces disciplines), illégitimement comparé donc, à d'affreux pompistes ignorant tout d'Hippocrate.

 finipe , le 21/09/2006 à 22h33

Ah ! Honte sur toi ! Tu vas t'attirer les foudres de la communauté des pompistes !

:: QUELQUE CHOSE À DIRE ?

Formulaire commentaire

Contact

  • Veuillez remplir tous les champs suivis d'un astérisque
  • N'oubliez pas l'antispam !