Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

Bigre, je me
ronge
les sangs !
Ta
gueule
Paradoxalement, l'Homme dévore silencieusement la morale. C'est pourquoi la piété filiale s'oublie en évitant le secret de l'existence
Caporal de Bol ::
Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

1er Août 2011 ::

« Ah, si seulement j'étais mal élevé ! »

:: Baratin

Vous n'avez jamais remarqué ? Vous n'avez jamais rien vu ? Ça ne vous a pas sauté aux yeux ?
Des fois, on a vraiment l'impression qu'ils le font exprès !
Eh bien... Ils le font exprès !
Ils ont le temps. Ils sont organisés. Ils sont nombreux. Ils sont de plus en plus nombreux.
Ils veulent le pouvoir, pour vous pourrir la vie. Parce que la leur elle est finie, mais elle continue quand même !

Groland


Un jour, je n'eus pas le choix, il fallait que je me rende à l'hypermarché un samedi après-midi. Autant dire que pour en arriver là, il fallait vraiment un cas de force majeure. Et c'était donc forcément pour acheter un ou deux faillis trucs.

Une fois que je m'étais frayé un passage dans la mêlée des rayons, je me précipitais aux caisses pour sortir le plus vite possible de ce temple du consumérisme bondé. Comme dans presque toutes les grandes surfaces, il y avait une caisse prévue afin de ne pas dégoûter à tout jamais les gens comme moi. A cette caisse, trônait en gros l'écriteau suivant : « Caisse moins de 10 articles », si gros que même une taupe souffrant de DMLA l'aurait vu.
Or, les vieux de 70 ans passés qui étaient juste devant moi n'étaient de toute évidence pas malvoyants.

Même à vue d'œil, le contenu de leur chariot excédait largement les 10 articles, la caissière aussi le vit et leur dit, selon ses consignes probablement :
- Vous êtes sûrs que vous avez moins de 10 articles, là ?
- Oh oui oui, à un ou deux près.


A ce stade, soit ils étaient complètement débiles et ne savaient pas compter, ce dont je doute, soit ils étaient d'une mauvaise foi frisant le foutage de gueule.
Je comptai donc... Très exactement 17 articles...
Moins de 10 articles, stricto sensu, c'est 9 articles ou moins. Mais bon, je ne suis pas un esprit chagrin : 10 articles, ça passe encore. Même 11. A 12, je trouverais sans doute qu'ils abusent, mais sans plus, ou si ça se trouve je n'y prêterais pas attention. Mais 17, ça c'est indéniablement du foutage de gueule, surtout quand tu te fais aiguillonner par la caissière et que tu réponds innocemment : « oui oui, à un ou deux près ». Un ou deux près par rapport à 9, on est bien d'accord que ça nous mène à un maximum de 11... pas 17.
Si les 10 personnes qui attendent dans la file estiment que « 10 articles ou moins », ça se respecte à la douzaine près, soyons clair et net, ça ne rimera plus à rien du tout.

On ne devisera pas sur le fait qu'ayant plus de 70 ans, ces empêcheurs de sortir vite d'un foutu hypermarché étaient tous deux forcément retraités, et ont donc toute la semaine pour faire leurs putains de courses au lieu de venir faire chier les braves gens le samedi après-midi. Loin de moi cette idée. Après tout, il paraît que de nos jours il y a des « seniors » qui sont presque plus occupés à la retraite que quand ils bossaient (en tous cas, c'est sûrement vrai pour beaucoup d'anciens fonctionnaires, entre autres). Et après tout, peut-être que tout simplement ils n'ont pas de famille et ont envie de sortir et de voir du monde. Comme ça fait tout de même désordre d'aller en boîte, ils vont à Leclerc le samedi après-midi. Pourquoi pas. C'est une méthode qui se respecte. On est dans un pays libre, après tout.

On ne devisera pas non plus sur le fait que si ce qu'ils voulaient, c'était voir du monde, alors ils auraient normalement dû emprunter la file la plus longue, celle avec 5 caddies archi pleins pour des familles de 4 enfants, au lieu de mentir de façon éhontée sur le contenu du leur.

On devisera encore moins sur le fait qu'ayant sans aucun doute vu que j'étais derrière eux et que je n'avais qu'un truc dans chaque main, s'estimant déjà heureux d'avoir gagné 10 mn de leur précieux temps de retraités en resquillant, ils auraient au moins pu avoir la magnanimité de me laisser passer devant eux, moi qui sagement respectais scrupuleusement les règles édictées par le propriétaire des lieux.

Passons sur tout cela. En serrant les dents, oui, mais passons.
Vient donc leur tour de passer en caisse.
La vieille apostrophe la cliente de devant elle, qui avait acheté une salade :
- Ah, vous achetez encore des salades, vous ? Je sais pas comment vous faites, nous avec tout ce qu'on voit à la télé, on n'ose même plus en acheter, on a trop peur de s'empoisonner !
Heureusement, l'autre, qui faisait probablement partie de mon espèce, décline poliment la conversation en esquissant un sourire et en tournant les talons en direction de l'extérieur, en direction de la libertéééé !
Mais la vieille ne renonce pas, se lançant dans de grandes envolées philosophiques dont je vous laisse deviner la portée, avec la caissière cette fois... Elle avait dû voir à ma tronche que c'était pas trop avec moi qu'il fallait qu'elle tente sa chance.
La caissière, obéissant là encore probablement à ses (putains de) consignes, répond poliment. Pendant ce temps, les clients s'amoncèlent derrière moi, les bras chargés de quelques articles, piaffent mais se taisent.

- Putain la vieille, t'accélères le mouvement, sinon tu vas aller continuer ton salon de thé au cimetière ! J'vais t'faire passer l'arme à gauche moi, tu vas voir, plus vite que la plus chargée en dioxine des salades que tu pourrais cueillir entre Seveso et Tchernobyl ! (pensai-je)

Rhaaaaa la la... Si seulement j'étais mal élevé, des fois !

draleuq, 12h52 :: :: :: [8 interventions abstruses]

:: COMMENTAIRES

 finipe , le 01/08/2011 à 14h58

Holaaaa oui, si seulement... Marrant cette situation avec les vieux qui font chier dans les supermarchés les jours d'affluence, c'est vraiment récurrent.

 Mathilde, le 01/08/2011 à 17h43

J'ai l'arme fatele maintenant : L'auto scan ! Gnark gnark gnark.
"Vas y cours, ma vieille, tu vas arriver la première à la caisse vide, mais t'as pas de scan et je me ferais un plaisir de te passer devant quand la caissière me le proposera :)"
Y en a une c'est tous les jours qu'elle découvre que la caisse 7, c'est pour les scans. C'est peut être Alzheimer...

 Brath-z , le 01/08/2011 à 20h33

Houlà... La joie des vieux en caisse...
Récemment, et pour la première fois, j'ai eu droit à une vieille qui a sorti des francs.

Et puis aussi ce vieux couple qui demande à tous les clients ce que le prix de tel ou tel article donne... "en centimes" (anciens francs) et s'étonne qu'on lui donne le prix en centimes (la centième partie de la monnaie en vigueur, à savoir l'euro).

Mais le truc le plus fréquent, ce sont ceux qui utilisent tout le tapis roulant pour caser leurs deux-trois machins alors qu'on attend juste derrière avec deux sacs pleins au bout des bras (je n'aime pas les caddies). Trop vieux pour connaître tetris, surement, mais quand même, quand on les laisse gracieusement passer devant eût égard à leur petit nombre d'articles (je sais d'expérience que passer derrière deux sacs pleins pour passer moins d'une dizaine d'articles, c'est particulièrement agaçant), on s'attend à un peu plus d'attention.

 draleuq , le 01/08/2011 à 23h12

Vos propos anti-vieux sont vraiment révoltants.
Moi, je les aime :-)

 Brath-z , le 02/08/2011 à 09h48

La question : les vieux, faut-il les tuer à la naissance ou avant ?

 Silgu, le 02/08/2011 à 11h17

Une étude a déjà été faite, souvenez vous :
[http]

 finipe , le 02/08/2011 à 15h13

Hé hé hé oui silgu, j'y pensais également ^^

 draleuq , le 06/08/2011 à 13h37

Oui effectivement je l'avais oubliée celle-là, et je l'ai revue avec BONHEUR... Merci Silgu.
On sent que le scénariste a souvent souffert, et que là il se fait plaisir !

:: QUELQUE CHOSE À DIRE ?

Formulaire commentaire

Contact

  • Veuillez remplir tous les champs suivis d'un astérisque
  • N'oubliez pas l'antispam !