Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

Il faut essayer d'obliger tout le monde
Ah
bon ?
Aujourd'hui, Dieu écrase inévitablement l'art. Par là même, la justice s'oublie en atteignant le futur de l'individualisme
Jean-Sol Partre ::
Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

10 Juillet 2006 ::

« Le complot de Rekin : l'enquête - 2ème partie »

:: Nombril

Après le premier incident précédemment relaté, je présumai donc que tout ceci n'était que purement fortuit, sans véritable intention manifeste de nuire, sinon au travers d'une subite et passagère perte de raison de la part de mon voisin de droite. Une année s'écoula donc paisiblement, sans qu'aucun incident notable ne vînt perturber le cours paisible de ma quelconque existence.

Mais peut-être, peut-être bien que, en cherchant bien, ces étranges effluves nauséabonds en provenance des égoûts, qui épisodiquement empestaient ma salle de bain, et que j'attribuais placidement à la pluie ou l'appel d'air dû au manque d'eau dans les coudes des conduites de plomberie, peut-être bien que cette pestilence n'était alors pas fortuite ? Je décidai de mener l'enquête par un quelconque jour de pluie, et ne tardai pas à découvrir un fait troublant : une auréole d'humidité donnant sur le couloir commun, de l'autre côté de ma salle de bain, prouvait manifestement qu'une fuite se trouvait sous ma baignoire.


Preuve à charge n°2 : auréole d'humidité de l'autre côté du mur, au niveau de la baignoire

J'alertai immédiatement le syndic, qui m'envoya avec fort mauvaise grâce un "homme à tout faire", et qui en lieu et place de tout faire, me fit simplement remarquer que la trappe permettant d'accéder au lieu du sinistre était totalement inaccessible, et qu'il allait donc par conséquent falloir démonter un meuble entier, lui-même parfaitement complexe à mettre en pièces.

Depuis ce jour, plus aucune nouvelle : l'homme à tout faire n'a plus donné signe de vie, tout comme le syndic. C'est alors qu'advint le drame du tag gravé dans la porte de l'immeuble, drame que je vous contai il y a quelques jours. L'accumulation de forfait commençait à peser lourdement, mais je n'avais alors toujours pas réalisé à quel point les fils du complot étaient solidement tramés.

- Suite au prochain épisode -

finipe, 02h29 :: :: :: [0 contestation]

:: QUELQUE CHOSE À DIRE ?

Formulaire commentaire

Contact

  • Veuillez remplir tous les champs suivis d'un astérisque
  • N'oubliez pas l'antispam !