Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

Il faut essayer d'obliger tout le monde
Dans ton cul
Etrangement, Dieu ignore irrémédiablement la démocratie. C'est pourquoi la sagesse s'amenuise en rampant depuis le néant de l'imagination
Ploton ::
Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

3 Avril 2011 ::

« Vicissitudes de la communication envers les usagers du service public »

:: Professorat

Pauvre France !
(mon père)


C’est bien triste, mais c’est un constat : plus ça va, moins les parents d’élèves surveillent leurs mômes et s’occupent d’eux, et plus ils se foutent royalement de tout ce qu’on peut leur dire/écrire.
Evidemment, en tant que service public, nous sommes tenus d’être courtois avec eux en toutes circonstances (malheureusement, la réciproque est loin d’être toujours vraie). Nos remarques à leur encontre sont donc d’autant moins prises au sérieux qu’elles sont polies et bien enrobées. En d’autres termes, les parents sont comme leurs chérubins : si tu essaies de les raisonner gentiment, ils te répondent par un sourire qui veut dire clairement « cause toujours, tu m’intéresses ! »

Je m’attacherai aujourd’hui à imaginer (fantasmer serait d’ailleurs le terme le plus exact) ce que pourrait donner comme résultat de changer son fusil d’épaule en remplaçant le langage PC (Politiquement Correct) par le Langage MAC (Méchamment Agressif et Convaincant)

PC : pendant que vous attendez la sortie de l’un de vos enfants, l’autre joue à cache-cache dans les locaux de l’école, crie à côté de mon bureau, vient même jusque dans mon bureau pour s’y cacher (c’est une bonne cachette, il faut le reconnaître). Il lui arrive de faire des concours avec ses petits copains à celui qui sautera de la plus haute marche. A en juger par ses tonitruantes et triomphantes vociférations, j’ai pu établir que son record était situé à 7 marches… C’est beaucoup pour un enfant de 4 ans, non ?
MAC : en réponse à certains comportements répréhensibles et défauts de surveillance parentale, J’ai décidé de rétablir la loi médiévale. Dorénavant, veuillez prendre note que :
- Tout enfant hurlant à côté de mon bureau se verra couper la langue
- Tout enfant jouant à cache-cache ou sautant des marches se verra estropier d’une jambe. Si d’aventure l’enfant se cassait une jambe en sautant des marches, on lui casserait l’autre pour rétablir la symétrie.
- Tout enfant coupable de vol ou de voie de fait se verra trancher une main.


PC : adresse et numéro de téléphone, madame, s’il vous plaît ?... Excusez-moi un instant… Non mon petit, tu ne dois pas toucher aux papiers sur mon bureau, j’en ai besoin pour mon travail, c’est très important. Non, tu ne dois pas jouer avec ce ballon non plus, je l’ai confisqué à un élève tout à l’heure dans la cour, et on ne joue pas au ballon dans un bureau. Sois sage pendant que ta maman t’inscrit à l’école, il n’y en a pas pour longtemps…
MAC : Madame, votre fils est officiellement inscrit depuis 2 minutes sur les registres de l’école, aussi il est soumis à la Loi Médiévale que j’ai récemment rétablie. Je le condamne donc à avoir la main tranchée céans, dans la salle des maîtres où se trouve le massicot. Si vous êtes un peu sensible, ce n’est pas la peine de l’accompagner.

PC : Par mesure de confort et d’économie d’énergie, merci de refermer la porte derrière vous, les locaux de l’école sont chauffés.
MAC : Le prochain qui ne ferme pas la porte derrière lui, je le passe à travers la fenêtre, comme ça au moins on saura pourquoi il y a des courants d’air.

PC : Mesdames et Messieurs, merci de ne pas entrer dans les locaux scolaires avec vos chiens, comme il est stipulé dans le règlement intérieur de l’école.
MAC : Dehors les clébards galeux, c’est pas la SPA ici ! On a déjà vos rejetons à surveiller, c’est amplement suffisant comme ménagerie. Tout sac à puces contrevenant sera abattu sans sommation.

PC : Chers parents, merci de bien vouloir attendre votre enfant à l’extérieur de l’école afin d’éviter toute bousculade dans les locaux scolaires.
MAC : Pour mettre un terme définitif à la déplorable coutume consistant à entrer dans l’école comme dans un moulin, la cour a été minée. Aussi, toute personne de plus de 50 kg s’y aventurant sera, au mieux, réduite à l’état de cul-de-jatte, au pire à l’état de charpie.

PC : Nous vous rappelons que vous êtes responsables de vos enfants dès lors qu’ils sont sortis de l’école. Merci de votre compréhension.
MAC : Si vous ne voulez pas vous occuper de vos gosses, c’est moi qui vais m’en occuper, dans un autre sens du terme.

PC : Merci d’arriver à l’heure pour chercher vos enfants.
MAC : A compter d’aujourd’hui, dix coups de règle par minute de retard seront administrés à tout enfant dont les parents ne seront pas à l’heure pour venir le chercher. Au bout du cinquième retard dans la même année scolaire, l’otage sera sommairement exécuté.

PC : Les informations communiquées sur le cahier de liaison de votre enfant sont très importantes et peuvent être urgentes. Merci de le vérifier tous les soirs.
MAC : Tout mot sur le cahier de liaison qui ne sera pas signé au bout de trois jours sera tatoué sur le front de votre enfant à l’encre indélébile. Comme ça vous ne pourrez pas dire que vous ne l’avez pas lu…Quoi que…

PC : Nous vous demandons d’avoir l’extrême gentillesse et la grande bonté de bien vouloir quitter les locaux de l’école dès la sonnerie d’entrée en classe. Signé : votre directeur qui vous aime et vous respecte infiniment.
MAC : Bon, dehors les morues là. Ça a sonné y’a deux minutes, et si vous n’avez pas entendu, je vous conseille d’aller consulter. C’est une école ici, c’est pas un salon de thé !

PC : Monsieur,
Je ne peux malheureusement pas donner une suite favorable à votre demande de partir avec votre fille de 10 ans pour trois semaines de vacances à la Réunion hors-vacances scolaires. Je suis bien conscient, en effet, que les billets d’avion sont beaucoup plus chers pendant les vacances scolaires et que vos moyens sont limités, mais donner mon accord constituerait un précédent qui me semble assez dangereux. Si vous passez outre mon autorisation, l’enseignant ne saurait bien entendu vous fournir les cours pour trois semaines comme vous l’avez demandé.

MAC : Monsieur,
Je souhaiterais vivement savoir si votre demande est sérieuse ou si vous vous foutez de ma gueule. Car si ce n’est pas le cas, ça y ressemble bigrement. Je fais comment quand je dois prendre l’avion moi ? Vous croyez que je suis Crésus ? Non seulement il est hors de question que j’autorise cette déscolarisation, mais en plus, si vous passez outre mon autorisation, votre fille sera purement et simplement virée de l’école comme je n’en ai pas le droit, mais c’est pas grave je prendrai le gauche. Vous n’aurez qu’à l’inscrire à l’école privée, ils sont bien meilleurs que nous pour faire garderie
[1] .

Copyrat draleuq 2007


_________________________________
1. Ceci n'est pas, malgré les apparences, une attaque sournoise et gratuite contre l'école libre, mais s'appuie au contraire sur un argument fréquemment avancé par les parents qui mettent leur enfant à l'école privée : "eux au moins, ils ne font jamais la grève". Curieusement, ces parents sont d'ailleurs souvent les mêmes qui s'octroient des petites vacances sur le temps scolaire.

draleuq, 01h05 :: :: :: [2 constatations éclairées]

:: COMMENTAIRES

 Brath-z , le 04/04/2011 à 08h31

Ah ! Mon fou-rire de la journée !

Tout de même, pauvres petits clébards...

PS :
un jour, le code antispam fonctionnera du premier coup...

 draleuq , le 11/04/2011 à 11h38

Je ne comprends pas, pour moi il fonctionne toujours du premier coup.
C'est peut-être parce que je n'ai pas à en taper ;-)

:: QUELQUE CHOSE À DIRE ?

Formulaire commentaire

Contact

  • Veuillez remplir tous les champs suivis d'un astérisque
  • N'oubliez pas l'antispam !