Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

Le boulot,
ça me
réussit pas
Ah
bon ?
En vérité je vous le dis, Dieu répudie silencieusement l'intelligence. C'est pourquoi la piété filiale s'échappe, immobile depuis l'au-delà des sens
Lao Meuh ::
Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

12 Octobre 2007 ::

« L'énergie du désespoir - 4ème partie »

:: Environnement

Ce billet fait partie d'un sujet composé de quatre parties :

1. Etat des lieux énergétique mondial
2. Géothermie & fission nucléaire
3. Hydraulique, éolien & solaire
4. Biomasse & économies




La biomasse

La biomasse est l'énergie que l'on peut tirer du bois et des divers alcools agricoles. C'est une énergie que l'on peut considérer comme renouvelable, pour peu que l'on replante autant que l'on consomme, puisque dans ce cas, le CO2 dégagé est ensuite refixé par les végétaux replantés. Le bois possède en outre l'avantage non négligeable d'être très facile à stocker. Il faut cependant noter que ce procédé utilise indirectement l'énergie solaire utilisée pour la photosynthèse : ce rendement est extrêmement bas (environ 0,5%), et il faudrait ainsi consacrer à la culture de biocarburants une surface jusqu'à 100 fois plus importante que la surface actuellement consacrée aux cultures alimentaires pour subvenir aux besoins énergétiques de la planète.

Il convient également de souligner que le coût énergétique de production des biocarburants est très important. Pour produire un biocarburant (processus industriel), il faut consommer des énergies fossiles, selon un rendement assez faible. Exemples :

  • 1 hectare de colza produit 1.37 TEP[1] brut. Il faut consommer 0.5 TEP/ha d'énergie, pour produire finalement 0.87 TEP/ha net de biocarburant.

  • 1 hectare de betterave produit 3.98 TEP brut. Il faut consommer 3.2 TEP/ha d'énergie, pour produire finalement 0.76 TEP/ha net de biocarburant.

Ces procédés peuvent en outre avoir des conséquences indirectes très graves : dégagement important de méthane (un autre gaz à effet de serre beaucoup plus dangereux que le CO2), ou utilisation massive d'engrais et de produits phytosanitaires, pouvant entraîner de graves dégradations des ressources en eau. Pour le moment, la biomasse représente un peu moins de 10% de la consommation planétaire (essentiellement dans les zones rurales des pays émergents), et il semble improbable que cette part augmente de façon conséquente dans les années à venir.

Pour toutes ces raisons, et considérant enfin que les besoins alimentaires de la populations vont augmenter (même si les rendements vont s'améliorer grâce à diverses avancées techniques et technologiques), la biomasse ne peut que représenter un complément énergétique, et pas une source d'énergie massive.

Economies

Notre meilleure source d'énergie utilisable est négative : il s'agit des innombrables économies qu'il serait possible de faire, dans divers domaines de la vie courante : éclairage, isolation thermique, consommation automobile, etc.

Si les pays riches ont le devoir de ne pas gaspiller, il est également difficilement possible d'interdire aux pays pauvres et émergents de consommer plus au fur et à mesure de leur croissance : il ne s'agit pas uniquement d'un problème technique. Quand la moyenne de la population mondiale consomme 1 kW, un français en consomme 5, et un américain 11...

Maîtriser la demande énergétique est donc indispensable, mais c'est insuffisant : même dans un scénario de croissance mondiale optimiste (réduction de 50% de la consommation par rapport à un scénario de laisser aller complet), le développement d'énergies n'émettant pas de CO2 est incontournable. Cela passe par la résolution de problèmes très vastes : consommation d'énergie, production d'énergie, transport de l'énergie, stockage de l'énergie, autant d'aspects pour lesquels les solutions ne sont pour le moment que partielles. Pour anticiper l'inévitable fin des combustibles fossiles, il faut donc développer et soutenir ardemment la recherche scientifique et technique, et surtout, en faire profiter les pays émergents, afin qu'ils ne reproduisent pas ce que les pays développés ont fait, sans pour autant les priver de leur propre progrès.

Ce sera dur, mais c'est jouable. Bon courage :)

_________________________________
1. Tonne Equivalent Pétrole

finipe, 01h36 :: :: :: [1 contestation]

:: COMMENTAIRES

 sthéouriz, le 12/10/2007 à 13h41

Ben, voilà...
Il n'y a plus qu'à...

:: QUELQUE CHOSE À DIRE ?

Formulaire commentaire

Contact

  • Veuillez remplir tous les champs suivis d'un astérisque
  • N'oubliez pas l'antispam !