Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

Pour votre santé, évitez de grignoter
Non mais
quel con !
Tant bien que mal, l'Humanité écrase doucement la démocratie. Par là même, la justice s'échappe en atteignant l'enfer de l'indifférence
Ricane ::
Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

29 Février 2012 ::

« Encore un génocide... Ça devient lassant ! - 3 »

:: Paparatzi

Ce billet fait partie d'unj sujet qui en comporte trois :
1. Encore un génocide ? Ça devient lassant ! - 1
2. Encore un génocide ? Ça devient lassant ! - 2
3. Encore un génocide ? Ça devient lassant ! - 3



Les crimes de l'extrême civilisation sont certainement plus atroces que ceux de l'extrême barbarie.

J. Barbey d'Aurevilly ("Les diaboliques")


Il est 19 h 16, je commence mon article…

Un casque bleu ? Et pourquoi pas un nez rouge ?

L’autre chose qui m’a marqué dans les génocides de Yougoslavie et du Rwanda, c’est l’impuissance des casques bleus, des « forces d’interposition » comme ils disent. Ce qui apparaît comme toujours plus évident à chacun de ces massacres planifiés, c’est la faillite de l’ONU à s’acquitter correctement de cette mission qu’elle s’était fixée : « plus jamais ça ».

Parfois, cette faillite a un goût particulièrement amer. On l’a vu encore récemment avec ces casques bleus hollandais, accusés d’avoir laissé faire le massacre de Srebrenica en Bosnie, d’y avoir assisté sans bouger le petit doigt. On l’a vu également avec les Français de la mission Turquoise, accusés d’avoir laissé faire les massacres au Rwanda, d’y avoir assisté sans bouger le petit doigt. Oui, je me répète. C’est même fait exprès.

Evidemment, les uns répondront que c’est dangereux. C’est vrai. C’est même leur taf, ils sont tous volontaires, que je sache. Les autres diront qu’ils ne peuvent rien faire tant que les autorités locales ne sont pas d’accord, car ce serait de l’ingérence. Ça sert à quoi d’y aller alors ? D’autres encore diront qu’ils doivent obéir aux ordres, et que de toute façon ils n’ont le droit de riposter que s’ils sont personnellement attaqués…
On a toujours de bonnes excuses à se trouver. N’empêche, il n’est plus une décennie sans que plusieurs millions de gens soient sommairement exécutés.


1975-79 : Pol Pot et ses Khmeres Rouges, sous prétexte de révolution, assassinent plus d’un million de Cambodgiens, près d’un septième de la population. Ce malade est mort dans son lit, sans être inquiété.

Evidemment, il y a eu des « progrès ». On a créé les TPI, Tribunaux Pénaux Internationaux. Un pour chaque génocide. A force de pressions politiques et économiques, on a réussi à obliger certains pays comme la Serbie à livrer certains des enfoirés qu’elle protégeait. Sous la torture.
La valeur pédagogique de ces tribunaux, qui siègent à l’étranger, est nulle. Il n’y a qu’à aller visiter un site web nationaliste Serbe pour s’en rendre compte. Les génocidaires y sont des héros nationaux injustement livrés par des traîtres, qui n’ont fait que protéger leurs concitoyens contre la brutalité aveugle des Musulmans Bosniaques… La « Communauté Internationale » est une vulgaire putain sans âme et sans honneur.
En bref, les salauds qui vont prendre perpet’ dans des prisons de haute sécurité (qui coûteront une fortune aux contribuables) laissent derrière eux des milliers de prétendants prêts à reprendre à tout moment le flambeau du génocide.
Et de toute façon, le Tribunal ne peut pas être satisfaisant, car il survient quand le crime est déjà commis. Déjà, quand il s’agit d’un viol ou d’un meurtre, on voit bien que le tribunal ne satisfait personne. Alors quand il s’agit d’un génocide, qui peut-il satisfaire ?
Il n’inspire que ces deux mots : trop tard. TROP TARD.
Les victimes qui partagent à la fois le même destin et la même chaux vive dans les charniers du monde entier se foutent pas mal de ce que dira le TPI.

Darfour crématoire

On ne peut vaincre le mal que par un autre mal.

J.P. Sartre ("Les mouches")


Vous n’êtes sûrement pas sans savoir qu’il y a, comme c’est bizarre, un génocide en ce moment, dans une région du Soudan qu’on appelle Darfour. Putain, encore un génocide, ça devient lassant !
Et même, il y a des gens qui se mobilisent. Tenez, par exemple, il y a « l’europétition » : http://www.europetition-darfour.fr/[1] Vous pouvez toujours la signer tant que vous y êtes. Ça ne servira sûrement à rien, mais ce n’est pas pire que de ne rien faire du tout.
Il y a aussi un disque qui a été enregistré. Achetez-le, les bénéfices vont à l’aide humanitaire au Darfour. Aide humanitaire qui sera bloquée par l’armée Soudanaise, bien entendu, puisque la famine est l’une des principales armes du génocide.

La « communauté internationale » demande la création d’un corridor humanitaire sécurisé jusqu’au Darfour. Mais le président Soudanais ne veut pas et brandit un poing rageur contre toute tentative « d’ingérence dans ses affaires intérieures ».
Alors le « Conseil de Sécurité » de l’O.N.U. va chercher à faire appliquer une résolution pour lui forcer la main. Mais seulement voilà, les Chinois ne sont pas d’accord et mettent leur veto à cette résolution.
Méchants Chinois.
Déjà qu’ils nous mettent au chômage avec leur foutue main d’œuvre à bon marché.
Déjà que c’est à cause d’eux qu’on paye l’essence une fortune, et qu’il y a même maintenant des voleurs de tuyaux de cuivre sur les chantiers. Parce qu’ils achètent tellement de matières premières que le prix de celles-ci s’envole.
Parce que figurez-vous qu’ils ont la velléité de vouloir se développer, ces salauds de bridés. Non mais voyez-vous ça, quelle impudence !
Et alors comble des combles, ils achètent tout le pétrole Soudanais et vendent des tonnes d’armes à l’armée Soudanaise, armes qui ne manquent pas d’être utilisées au Darfour. Ces ignobles niakoués se rendent de fait complices d’un génocide et profitent de leur possibilité de veto au Conseil de Sécurité de l’ONU pour garantir leurs échanges coupables.

Alors que nous, les PSDD[2], on n’a jamais fait ça.
Bien sûr que non.
On n’a jamais protégé des régimes politiques sanguinaires pour nos intérêts économiques.
On n’a jamais non plus vendu d’armes à des dictateurs meurtriers.
Ça se saurait.

C’est marrant, quand il s’agit de sauver des millions de gens qui habitent sur un pauvre caillou brûlé par le soleil, sur lequel il ne pousse pas grand-chose, ni sur la terre ni en dessous, là on commence à s’inquiéter du veto de tel ou tel pays au Conseil de Sécurité, là on pense à se préoccuper de la souveraineté d’un pays, et à ne pas commettre de délit d’ingérence.
En revanche, quand nos intérêts coloniaux, économiques, géostratégiques ou géopolitiques sont en jeu, là l’ingérence et la violation des résolutions de l’ONU deviennent un sport international, de même que la création de « corps expéditionnaires ».
Lors de toutes nos petites guéguerres coloniales ou post-coloniales (Indochine, Algérie, Suez avec les Anglais en 1956), on s’en est tamponné le coquillard, de l’ingérence et des violations du droit international. Et que ce soit au Tchad en 1978 ou en Côte d’Ivoire plus récemment, on n’a pas hésité à envoyer des troupes pour évacuer NOS ressortissants que des rebelles risquaient… d’exterminer.
Ne parlons même pas des Ricains, de leur mémorable guerre du Vietnam pour enrayer la montée du communisme, de leur expédition au Koweit en 1990 parce que Saddam mettait la main sur leurs puits de pétrole. Un an avant, il avait gazé 100 000 Kurdes, mais ça n’avait provoqué aucune « coalition ».
Et que dire de leur décision de liquider le régime de cette ordure en inventant des soi disant preuves d’armes de destruction massive, juste pour donner au peuple une tête à brandir pour se consoler des attentats du World Trade Center, lorsqu’ils ont constaté leur incapacité à mettre la main sur Ben Laden en Afghanistan.
Lorsque les USA ont envahi l’Irak, en 2003, Saddam Hussein cherchait à se faire oublier. Il ne s’était jamais autant tenu à carreau.


1989 : Saddam Hussein fait utiliser des armes chimiques sur des villages du Kurdistan Irakien. Plus de 100 000 kurdes sont ainsi gazés. C’est finalement ce qui lui coûtera sa condamnation à mort et son exécution en 2006, même si personne n’est dupe qu’il ne s’agissait que d’un prétexte pour se débarrasser de lui.

Qui oserait prétendre que si l’OTAN décidait, unilatéralement, en s’asseyant sur les résolutions de l’ONU comme elle l’a toujours fait, d’envoyer une coalition au Darfour pour créer, par la force si nécessaire, un corridor humanitaire pour sauver ces gens, alors la Chine déclencherait le feu nucléaire sur les pays de l’OTAN ? Qui aurait le toupet de dire ça ?
La Chine ne ferait rien, bien entendu. Elle adresserait des protestations officielles et des menaces. Des sanctions économiques, peut-être. Ça durerait quelques mois, puis tout reviendrait au status quo. Et on aurait sauvé des millions de gens.
Sauver des gens, c’est la seule cause qui devrait pouvoir justifier moralement de commencer une guerre. Et c’est précisément la seule cause pour laquelle on n’en commence jamais.

J’ai publié dans cette série d’articles 7 photos prises lors de 7 génocides. Il y en a eu d’autres. Ça peut sembler obscène, d’en mettre certains et d’en omettre d’autres. Ça n’est pas plus obscène que de savoir qu’il y en a un en ce moment et de rester les bras ballants.


Voici l’une des seules photos que j’ai trouvée sur le web concernant le Darfour. Pas besoin d’être très futé pour constater la différence avec les sept précédentes. Celle-ci est très politiquement correcte : on voit de braves familles de réfugiés africains. C’est comme ça que les médias nous représentent le génocide du Darfour.
Pas de fosses communes. Pas de corps mutilés, entassés. Pas de monceaux d’ossements. Pas de cadavres carbonisés. Pas encore, du moins.
Pourquoi ? Parce que personne n’a encore pu en photographier ? Allons, allons, qui croirait ça ?
Les photos d’atrocités existent déjà bien entendu. 10 000 morts par mois, ça ne part pas en fumée aussi facilement. On les aura après, quand ce sera trop tard. Pour les montrer aux jurés indignés du futur TPI…

Il est 20 h 49, je finis mon article. 22 personnes de plus ont été assassinées au Darfour.

Copyrat draleuq 2007

_________________________________
1. Bien entendu, le site a disparu depuis 2007, donc ne cliquez pas. C'est déjà fait ? Tant pis... Mais vous croyiez quoi ? Le génocide du Darfour, le monde s'en fout encore dix fois plus en 2012 qu'en 2007. Car maintenant c'est la CRRRRRRRIIIISE !

2. Pays soi disant développés, ou pays soi disant démocratiques

draleuq, 22h33 :: :: :: [3 sarcasmes grinçants]

:: COMMENTAIRES

 draleuq , le 29/02/2012 à 22h40

Un article le 29 février, c'est pas tous les ans qu'on peut faire ça, hu hu hu...
Tiens aujourd'hui, grâce à Google et Wikipédia, j'ai appris que Rossini était né un 29 février (c'était le "on s'en fout" du jour).

 Brath-z , le 01/03/2012 à 01h02

Donc en fait Rossini, il est mort précocement à 19 ans, si j'ai bien compris ?

 draleuq , le 01/03/2012 à 14h39

Oui, une telle carrière en 19 ans, mais quel génie !

:: QUELQUE CHOSE À DIRE ?

Formulaire commentaire

Contact

  • Veuillez remplir tous les champs suivis d'un astérisque
  • N'oubliez pas l'antispam !