Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

Je ronge mon
frein, ça fait
mal
Dans tes
rêves
Etrangement, la Femme écrase doucement la religion, tant et si bien que la piété filiale s'oublie en rampant depuis le bonheur de l'individualisme
Caporal de Bol ::
Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

14 Août 2010 ::

« Parents on se fout de votre gueule ! - 3 : des programmes 2008 (1) »

:: Professorat



La new program fever

Petit retour en arrière, au début de l’année 2008 : Darcos annonce de nouveaux programmes pour l’école primaire. C’est la petite fierté narcissique de beaucoup de ministres de l’éducation nationale depuis très longtemps. Chacun veut laisser ses programmes à la postérité… Ou en tout cas jusqu’à ce qu’un successeur ait la même idée !

Ces évolutions sont bien entendu nécessaires, car quand on lit les programmes scolaires des années 20 ou 50, dire qu’ils sont dépassés relève de bien plus que d’une évidence. Ainsi dans ma carrière, j’ai connu les programmes de 95, un peu modifiés en 98 si je me souviens bien, les programmes de 2002 (Jack Lang) et ceux de 2005 (Luc Ferry).

Ces programmes respectaient à peu près tous la même philosophie, et les modifications de l’un à l’autre étaient assez mineures (ajout, puis suppression de « l’étude dirigée », changement d’appellation des différentes disciplines…) Aucun d’entre eux n’a provoqué de levée de boucliers, même ceux imposés par des ministres de droite, dois-je préciser à l’adresse de ceux qui pensent que les profs sont viscéralement et sans réfléchir opposés à tout ce qui vient de la droite.

Globalement, ils ont tous été bien acceptés et appliqués, même s’ils n’étaient pas exempts de défauts. Pour ma part, le défaut que j’y relevais était, déjà à l’époque, avec 26 heures pour tous les élèves, qu’ils étaient trop lourds pour pouvoir être correctement bouclés en un an, notamment au cycle 3 (CE2-CM1-CM2), et particulièrement en histoire-géo et sciences, même en respectant parfaitement les horaires.

Et voici qu’en février 2008, même pas deux ans après la mise en œuvre des programmes dits de 2005 (septembre 2006), Mister Darkos annonce aux journalistes qu’il y aura de nouveaux programmes dès septembre 2008, soit deux ans après les précédents que l’on n’a même pas eu le temps d’évaluer !
Et voilà ce qu’il déclare lors de sa conférence de presse, que l’on retrouve sur le site du Ministère :
« Diviser par trois, en cinq ans, le nombre d'élèves qui sortent de l'école primaire avec de graves difficultés et diviser par deux le nombre d'élèves ayant pris une année de retard dans leur scolarité », tels sont les résultats attendus par le ministre de l'Éducation nationale.
Diviser par trois en cinq ans, rien qu’en modifiant l’école et ses programmes, les « graves difficultés » dont l’école n’est la plupart du temps pas responsable…
Les bras m’en tombent là, je l’avoue. J’ai même dû arrêter le chocolat.
Quand je vous dis qu’ils se foutent de votre gueule, vous me croyez, maintenant, ou non ? Qui pourrait croire ça, à part ceux dont le QI ne dépasse pas celui d’une feuille de salade (et encore… défraîchie, la salade) ?

La Grande Consultation du foutage de gueule

Bien entendu, il y a mis les formes… Il y a été de sa « Grande Consultation ». Site internet pantagruélique, forum géant où tout le monde pouvait y aller de son petit commentaire.
C’est fou comme en France, l’école est la plupart du temps le seul sujet pour lequel « l’avis de tout le monde compte », même celui des garagistes, des manœuvres, des avocats, des maçons, des agriculteurs, contre lesquels je n’ai rien, notons au passage... Mais imaginez un instant, si on prenait en compte l’avis de tout le monde pour décider comment on doit construire une autoroute, un immeuble ou un aéroport, pour décider combien de temps un criminel doit rester en taule, pour décider combien d’immigrés il faut laisser rentrer et lesquels, pour décider sur quelles maladies il faut accentuer la recherche, comment il faut aider les chômeurs et lesquels, ou les familles nombreuses, et à partir de combien d’enfants, comment il faut rémunérer les livrets A…

Mais les professionnels – nous, donc – avaient aussi leur mot à dire, bien entendu. Mister Darcos entendait les écouter, en tant que premier maillon de la chaîne.
Alors par décision académique, on a mis vos marmots en vacances pendant un jour, ou deux jours entiers, pour permettre aux profs de se concerter, de dire les choses, de faire remonter leurs commentaires sur ces si beaux programmes cousus main.
Nous, on l’a fait bien sûr. C’est vrai que ça nous intéressait quand même un peu, faut le dire.
Mais on a remarqué que plusieurs jours avant ces magnifiques « concertations », et plusieurs semaines avant la fermeture du site internet de « La Grande Consultation », les éditeurs de manuels scolaires sortaient déjà leurs nouveaux manuels pour la rentrée 2008. Bah oui, le temps de les promouvoir et de les diffuser, c’est au printemps qu’ils s’y prennent. Et ce qu’on a surtout remarqué, c’est que la plupart d’entre eux étaient déjà officiellement estampillés « programmes 2008 » par le Ministère !
Bah oui, y’a pas que de votre gueule qu’ils se foutent. De la nôtre aussi, on est même les premiers servis !

(à suivre)


Copyrat draleuq 2009

draleuq, 10h50 :: :: :: [0 réflexion sagace]

:: QUELQUE CHOSE À DIRE ?

Formulaire commentaire

Contact

  • Veuillez remplir tous les champs suivis d'un astérisque
  • N'oubliez pas l'antispam !