Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

Je ronge mon
frein, ça fait
mal
C'est pas faux
En vérité je vous le dis, l'ignorance embrasse irrémédiablement son destin, tant et si bien que le temps s'enfuit en rampant depuis le secret des sens
Ploton ::
Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

7 Novembre 2006 ::

« Discours type de chez Pipeau & frères (©) »

:: Misanthropie

A consommer de préférence avant : 07/2007
Prix maximum conseillé : 14.99 euros TTC
Traçabilité : certifié ENA (®), organisme affilié Sciences Po Incorporated (©)
Lieu de production : toilettes publiques de l'assemblée nationale



__________________________________________

« Un fait sociétal majeur marque l'évolution de nos cités, et souligne l'échec des politiques en place depuis ces dernières années en matière de logements sociaux, d'emploi et d'intégration dans le tissu social. En l'occurrence, il s'agit de la ghettoïsation de nos banlieues, alliée à une pipolisation du paysage politique français, phénomène tout à fait déplorable, qui exclut tout débat de fond, sans lequel il n'est pas de progrès possible.

En effet, cette stigmatisation continuelle des minorités conduit à l'incompréhension et au désengagement citoyen, avec en toile de fond un refus de plus en plus grave de l'autorité. Il faut que la République aille à la reconquête de ces milieux et de ces couches défavorisées de la société, afin que l'ascenseur social puisse à nouveau fonctionner. A fortiori, il devient urgent de réformer activement tout l'appareil de l'Etat, afin qu'il réponde mieux aux attentes des françaises et des français. Premier point, l'éducation est un enjeu crucial de ce changement tant attendu par nos concitoyens, et il convient de prendre des mesures concrètes et rapides, au contraire des nombreuses réformes ayant déjà été adoptées par le passé, sans succès comme chacun a pu s'en apercevoir.

Deuxième point, la réforme des conditions de vie au sein même de ces cités, ces ghettos dans lesquels le jeune est non seulement désoeuvré, mais en plus le jouet d'une accumulation de facteurs sociaux victimisants : inégalités, abandon des valeurs, dérive sécuritaire, manque de logements sociaux, discrimination à l'embauche et spirale de la délinquance.

Enfin, troisième point, le jeune doit pouvoir redynamiser le tissu social, et cela passe inévitablement par la réduction du chômage de masse des jeunes. Il faut donc, et c'est très urgent, mettre sur la table toutes les cartes que nous avons en main, avec l'aide de tous les partenaires sociaux, les collectivités, les associations et le public, et définir une ligne d'action claire et efficace, afin de réduire ce fléau qu'est le chômage, et de refonder un ciment social sur les valeurs de la République.

Je vous remercie de votre attention. »
__________________________________________


Les produits Pipeau & frères (©) ne sont ni repris ni échangés. En cas de défaite électorale, la société Pipeau & frères (©) ne peut en aucun cas être tenue pour responsable. Quoiqu'il en soit, nous assurons à nos aimables et très fidèles clients des ministères, assemblées, conseils et divers cénacles politiques, que nos produits sont réalisés avec un soin tout particulier.

Pipeau & frères (©), SARL au capital de 3.000.000 d'euros, SIRET 123 456 789 000 99
RCS de Jarnac (aucune ville en France ne s'appelle "J'encule", malheureusement).

finipe, 02h08 :: :: :: [3 plaintes déchirantes]

:: COMMENTAIRES

 Silgu, le 07/11/2006 à 14h59

Et si pour les faire bosser et les dynamiser, on maniait le knout?

Quoi les droits de l'Homme? connais pas

 draleuq, le 07/11/2006 à 22h08

Tu parles de chômage, n'oublie pas d'ajouter "de masse des jeunes". C'est plus tendance, "chômage de masse des jeunes"...

 finipe , le 07/11/2006 à 23h09

Très juste ! Je corrige céans.

:: QUELQUE CHOSE À DIRE ?

Formulaire commentaire

Contact

  • Veuillez remplir tous les champs suivis d'un astérisque
  • N'oubliez pas l'antispam !