Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

Je suis
fait comme
un rat !
Dans ton cul
En vérité je vous le dis, l'ignorance répudie amoureusement la religion. C'est pourquoi la sagesse s'enrichit en rampant depuis le silence de l'existence
La Piscine ::
Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

23 Mai 2011 ::

« L'affaire Madeleine MacCab »

:: Paparatzi

Si je n’affirme pas davantage, c’est que je crois l’insinuation plus efficace

(André Gide)


Tout comme ils nous ressortent de temps en temps l'affaire du petit Grégory, voilà qu'a ressurgi du néant l'affaire Maddie Mac Cann, cette petite anglaise disparue au Portugal en 2007, au motif qu'ils ont de nouveaux soupçons sur un couple de pédophiles écossais aimant les vacances au Portugal et porter le kilt. Le signalement de l'un d'entre eux correspondrait à celui d'un type qu'on aurait vu rôder dans le coin en mai 2007. Mmh, ça fait encore beaucoup de conditionnels, ça... Et je suis admiratif des gens qui se souviennent de qui ils ont vu rôder autour d'un hôtel au Portugal il y a 4 ans, vu que moi, tout en me considérant comme très physionomiste, je ne me souviens même pas de qui j'ai vu rôder autour de Super U hier après-midi...
En tous cas, n'est-ce pas une merveilleuse occasion pour rééditer le petit brûlot que j'avais commis à l'époque ?


Les faits

Nous allons donc nous intéresser aujourd’hui à cette pauvre petite fille anglaise disparue au Portugal depuis mai dernier, ou plus probablement à son macchabée (pardonnez-moi au passage le calembour cynique sur son patronyme, mais je subodore que cela ne vous surprendra guère venant de moi). Nous allons, plus que cela encore, nous intéresser à ses pauvres parents éplorés.

Pour rester en prise avec l’actualité, il convient tout d’abord de dire que ça chauffe pas mal pour leur cul ces jours-ci. Il y a trois jours, la police portugaise a trouvé du sang de la gamine dans le coffre d’une voiture qu’ils ont louée 25 jours après sa disparition. Et aujourd’hui, la même police y a trouvé plusieurs cheveux en provenance indubitable de la tête de la même gamine, ils étaient invisibles à l’œil nu lors de la première expertise.
Loin de moi l’idée bien sûr de remettre en cause la présomption d’innocence de ces braves gens, mais étant donné les faits énoncés ci-dessus, il n’est pas très étonnant qu’ils soient soupçonnés d’« homicide involontaire et de dissimulation de cadavre » sur la personne de leur petite fille chérie.
Mais foin de toutes ces broutilles, Mr and Mrs Mac Cab Mac Cann clament leur innocence. Soit.[1]

"Markidnapping"

Déjà, avant de prendre cette tournure particulièrement horrible (je retire le "particulièrement" parce que c’est une entorse à la présomption d’innocence), cette affaire avait une fâcheuse tendance à me foutre en rogne.

Comprenez-moi bien, je n’ai absolument rien contre cette gosse qui était est (pardon pour la violation de la présomption de possibilité d’être encore en vie) certainement adorable et attachante, et si ça ne tenait qu’à moi, elle ne serait jamais morte elle n’aurait jamais disparu (décidément, je suis bien malhabile). Seulement voilà : sans même parler des autres pays du monde, il y a rien que dans les pays occidentaux plusieurs enfants qui disparaissent chaque jour, dont beaucoup ne sont jamais retrouvés. Et ça ne fait pas forcément, loin s’en faut, la une du journal télévisé, à plus forte raison pendant des mois.

Mais il paraîtrait que cette médiatisation outrancière aurait été voulue par la famille elle-même. Après un rapide saut sur le blog de papa, on n’a aucun mal à le croire.

Que peut-on trouver sur ce petit bijou numérique ?

Un lien Paypal tout d’abord, jaugeant, claironnant même plus de 1 000 000 de livres sterling de dons pour « retrouver Madeleine ». C’est vrai que déplacer une pelleteuse, ça coûte son prix (zut, encore une gaffe). Si d’aventure la culpabilité de papa môman était établie, je me demande à quoi servirait cet argent. A s’offrir un ténor du barreau pour le passage en cour d’assise ? Je n’aimerais pas alors être à la place d’un de ces généreux donateurs. Mais ça n’arrivera pas, bien sûr :o)

On y trouve également une série de liens vers des clips sur You Tube, plus ou moins larmoyants. J’ai pas eu le courage de tous les regarder, je me suis arrêté aux images vidéo du 4ème anniversaire de Maddie sur « Don’t you forget about me » des Simple Minds.

On y trouve aussi le « Madeleine online store », avec tout comme sur Alapage ou Amazon, le petit maddie caddie, les différents modes de paiement, etc.[2]
Bon, y’a pas encore beaucoup de choix, c’est vrai...


...Juste des posters avec sa photo, et des bracelets jaunes pour montrer que vous cherchez Maddie. Mais laissons leur un peu de temps et je suis certain que ça va se diversifier. Afin de permettre aux fans de participer pleinement à cette quête, je pense que bientôt nous aurons, en exclusivité, la « pelle Maddie », la « sonde Maddie », etc…

Mais maintenant, on dirait que ça ne les amuse plus, les hélicoptères de la télé qui survolent leur baraque et les paparazzi qui les traquent dans leurs moindres retranchements. Ils veulent qu’on leur fiche la paix, qu’ils ont dit. Par la voix de leur porte-parole. Si si, j’ai entendu ça à la radio. Vous connaissiez le porte-parole du gouvernement, le porte-parole du parti socialiste, le porte-parole de l’Elysée... ? Eh bien voici maintenant le porte-parole du couple Mac Cann.

Un fanclub imaginatif

L’autre truc qui marque, dans tout ce tapage, c’est la ferveur de tous ces gens qui croient à leur innocence et s’accrochent à cette idée fixe envers et contre tout, comme des berniques à leur rocher. Heureusement pour eux, d’après leur dernier communiqué, les époux Mac Cann vont bientôt prouver leur innocence de façon éclatante. On ne peut que s’en féliciter, car sinon ça provoquerait une vague de suicides sans précédent, particulièrement en Angleterre.

Pour étayer cette conviction d’innocence, tous les moyens sont bons, même les plus discutables.

Comme par exemple laisser entendre que la police portugaise, hein, vous savez, elle en est encore à l’ère médiévale. L’ADN, elle savait même pas ce que c’était jusqu’à cette affaire, heureusement que Maddie n’ est plus là pour les faire sortir de l’obscurantisme. Le propos n’est pas, bien évidemment, de vilipender nos amis de l’union européenne, mais bon, vous savez, ces braves portugais, ils sont encore à peine sortis du tiers-monde, voire de la préhistoire, comme l’attestent les rumeurs de potache sur leur pilosité.

Ou comme laisser entendre que la police portugaise, voulant à tout prix un coupable, a fomenté un odieux complot contre ces pauvres parents éplorés, mettant volontairement son sang et ses cheveux dans leur voiture de location. Hypothèse tout à fait plausible bien entendu, ces enfoirés de portugais ayant l’habitude bien connue d’enfoncer des touristes étrangers pour raison d’état.
Mais au lieu de s'acharner sur ces pauvres portugais, passons plutôt à :

L'épilation L'épilogue

Quand même, pour en finir avec tout ça, on se dit que si d’aventure leur culpabilité est prouvée (ce qui, je le rappelle avec insistance, n’arrivera certainement pas), on restera dubitatif en contemplant tous ces clips, ces posters, ces bracelets, ces appels vibrants au ravisseur présumé, ces lamentations…
Qu’est-ce qui aura passé par la tête de ces gens intelligents, cultivés et éduqués, avant de mettre en scène ce pitoyable spectacle pour maquiller leur responsabilité dans la mort (accidentelle au moins, faut-il l’espérer) de leur fille ?
Qu’est ce qui leur passe par la tête quand ils se regardent dans un miroir ?

C’est évidemment une « preuve » de plus de leur innocence, penseront beaucoup. Personne au monde ne peut être aussi cynique. Même pas draleuq.

Je ne peux tout de même m’empêcher de repenser à Patrick Henry, en 1976, interviewé par la télé à propos du meurtre d’un gamin du voisinage. Il était scandalisé par cet acte immonde, qui méritait la guillotine selon lui. Sa verve était haut placée, sa rhétorique impeccable, altière, magistrale presque.

Et le meurtrier, c’était lui.

Copyrat draleuq 2007


_________________________________
1. 4 ans après, l'innocence des parents semble effectivement établie. "L'affaire" ayant, comme d'habitude, disparu des écrans du jour au lendemain quand elle est devenue moins juteuse, on n'a en fait jamais su le fin mot de l'histoire sur ce sang et ces cheveux dans le coffre de la voiture des époux Mac Cann, ce qui est tout de même cocasse.

2. 4 ans après, le site existe toujours, il est même beaucoup plus pro et beaucoup plus abouti. On peut toujours acheter les bracelets sur le "online store", et faire un don via Paypal, pour, entre autres, "provide financial support to Maddie's family". Le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est quand même pas la honte qui les étouffe. Et puis, consécration ultime, l' "affaire" a maintenant sa page Wikipédia, y compris en français, avec des vrais morceaux de fôtes d'orthaugraffe dedans, siouplé !

draleuq, 01h26 :: :: :: [3 injures]

:: COMMENTAIRES

 Brath-z , le 23/05/2011 à 19h21

Ah, le hasard des choses : le terme employé par le générateur de trucs rigolo pour parler des commentaires était "[0 lettres de suicides]" au moment où j'ai cliqué dessus.

Sinon, au lieu de "ces appels vibrants au ravisseur présumé", j'ai lu "ces appareils vibrants au ravisseur présumé", au départ. Je me suis demandé si vraiment M. et Mme Mac Cann vendaient des vibromasseurs à effigie de leur fille disparue.

 draleuq , le 23/05/2011 à 20h39

Mais enfin, Brath-z... Tu es ignoble !
Shocking ! ;-)

 Brath-z , le 29/06/2011 à 15h22

Tiens, je me suis finalement un peu renseigné sur cette affaire.

Je suis heureux de t'apprendre que si le soupçon s'est déplacé sur les pédotouristes écossais, c'est parce qu'ils se trouvaient dans la péninsule ibérique au moment de la disparition de la petite Mac Abb et, surtout, que l'un d'entre eux correspondait au portrait robot établi au tout début de l'enquête (et pas au témoignage d'un témoin 4 ans après les faits) d'un bonhomme au comportement suspect. Pas un élément nouveau de l'enquête, donc, puisque ce portrait-robot était à l'origine de la piste dite (dans les médias) "du pédophile étranger", aujourd'hui privilégiée par les enquêteurs.
En même temps, les autorités portugaises en ont un peu marre de cette histoire, vue la contre-publicité que sa médiatisation par les parents ont fait au pays et à ses forces de police. Je crois qu'au Portugal, le dossier a été clos dès 2007 avant d'être passé à Interpole... qui n'a fait aucun progrès dans l'enquête pendant plus de 3 ans, jusqu'au soupçon porté sur les deux touristes écossais sus-mentionnés. Et pourtant, alors même que c'étaient les enquêteurs de l'agence de police internationale qui s'en chargeaient, c'est encore la police portugaise qui s'en est prit plein la tête, accusée d'être une bande de fainéants pas plus soucieux que ça de découvrir la vérité. Sympathique, non ?

:: QUELQUE CHOSE À DIRE ?

Formulaire commentaire

Contact

  • Veuillez remplir tous les champs suivis d'un astérisque
  • N'oubliez pas l'antispam !