Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

Ne pas juger
les gens sur la mine...
Dans tes
rêves
En vérité je vous le dis, Dieu ignore irrémédiablement le respect. C'est ainsi que la vie se distingue en atteignant les cieux de l'imagination
Saint Tobustin ::
Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

12 Septembre 2006 ::

« Haineuse diatribe à l'encontre des géomètres »

:: Misanthropie

C'est par ce liminaire pléonasme que j'introduis le sujet qui me brûle céans les entrailles. Il ne s'agit non pas de violentes diarrhées ni d'intoxication alimentaire, mais d'un métier, celui de géomètre. Peut-on imaginer activité plus vile que celle qui consiste à mesurer tout et rien à la fois ? Quelle veulerie innée faut-il donc posséder pour pratiquer pareille profession ? En fait, il apparaît que le géomètre est une créature mi-homme, mi-bêtes, mi-théodolite. Vous remarquerez avec un à-propos mathématique confondant qu'il y a une moitié de trop, mais ne vous y trompez pas : la moitié humaine est très rapidement dévorée par la moitié bête, et ne prend donc que très peu de place. En effet, la hideuse corporation des géomètres est née il y a bien longtemps d'un croisement contre-nature entre un homme, un bouc et une boule de bowling.

Cet odieux personnage se munit de nombreuses armes barbares, dont la convention de Genève, dans son infinie naïveté, n'a pas su discerner la dangerosité. Il est ainsi doté notamment de cartes, d'un kutch (nom barbare appuyant encore un peu plus la bestialité de ce sombre individu) ou encore d'un rapporteur (le géomètre est bien un délateur né, attitude ô combien méprisable !).

Ainsi armé, le géomètre foule le sol de son pas précis, millimétrique, inconvenant, obscène. Par paires, ils errent sur les bords de nos routes, couards comme des chiots nouveaux-nés, et pratiquent quelque échange hermétique à l'aide de ces instruments qu'on croirait destinés à la chasse aux ovnis. Mais quelle inepte engeance faut-il donc être pour se comporter ainsi ?! Que sont ces étranges façons qu'ils affectent sur les bords de nos routes ? Que sont ces cabalistiques sémaphores dont ils semblent gratifier les passants ? Quel infâme dessein ourdissent-il, au coeur de cette corporation honnie ?

Peuple de France et d'ailleurs ! J'en appelle à ton honneur et ta clairvoyance : de toute tes forces, de toute ton âme, conchie cette odieuse profession qui te transformera tôt ou tard en double-décimètre. Rêve à des jours meilleurs où l'on pourra parcourir un monde dans lequel les maisons auraient des angles aigus, des angles obtus, des arêtes concaves et des caves qu'on vexe. Rêve à des ruelles sinueuses, des sentes et des méandres labyrinthiques dans lesquels la largeur serait plus longue, et la longueur moins large. Espère un monde dans lequel le cube s'inscrit dans le tétraèdre.

Ami, entends-tu le son noir du cordeau sur nos plaines ?

Ami, entends-tu le bruit sourd du compas qu'on dégaine ?

Qu'on se le dise : sus aux géomètres !



Aaaah ça fait du bien :)

finipe, 12h45 :: :: :: [4 poignants panégyriques]

:: COMMENTAIRES

 Faust, le 14/09/2006 à 01h31

Enfin mes yeux s'ouvrent devant ce complot infâme.

J'ai toujours été intrigué par leurs couleurs criardes, me demandant parfoit si ils n'étaient pas des adeptes de boîtes de nuit branchées. En effet, après en avoir vu le matin, je me suis dit "c'est étrange, il doit surement demander à son ami de traverser la route, pour ensuite regarder dans son appareil si il voit son copain en double. Dans le cas d'une confirmation, il apellerait un taxi, et calculerait sa demarche hésitante à l'aide de son compas pour ne pas se faire arrêter".

Comme j'ai eu tord. Comme j'ai été ignare de ce qui se tramait réellement. Accepte mon aide ô toi redresseur de tort (et parfois de travers mais personne n'est parfait) dans son combat contre la passivité active faisant passer un fonctionnaire pour un bourreau de travail (ou presque, n'exagerons rien).

 finipe , le 14/09/2006 à 13h49

« L'aaaaaaaaaaaaaaaamour du disque !
Léviathan et Lucifer !
Leeees gééééoooomètres fonctionnaires ! »

Mais eeeuh sinon j'ai rien contre les fonctionnaires hein. C'est juste les géomètres. Je connais même des fonctionnaires qui travaillent dur. Si si c'est vrai !

 Faust, le 14/09/2006 à 16h59

C'est assez logique en soit cette mauvaise langue naturelle qui nous fait imaginer cette généralité.

Prenons un bon fonctionnaire. On aura juste la réflexion "Il fait correctement son boulot, c'est bien".
Prenons le mauvais. Il va nous enerver, retarder un dossier super important, nous faire prendre du retard etc... (Cochez la case qui vous convient, plusieurs choix sont accepté)". Bref au minimum on va ruminer sur lui pendant une journée jusqu'à une semaine.

Donc d'un coté on a une pensée brève sur le bon, pendant qu'on rumine longtemps sur le mauvais. A la fin, notre mémoire ne gardera que l'exemple qui nous a le plus occupé dans notre tête.

Enfin je m'égare et m'éloigne du sujet.

"Robert et Louis(tadadada), Robet et Louis(bis),
Des nouveaux Géometres qui font peur,
Et qui n'y comprennent jamais rien (Effrayant)
Robert et Louis(tadadada), Robet et Louis(bis),
Deux types un peu rêveurs et dormeurs (Ha ça)
Mais qui partent toujours à la fin "(16H, parce que bon, l'apero n'attend pas)

 finipe , le 14/09/2006 à 20h35

Bah, t'façon les paires de géomètres, ça mérite douze balles dans la peau. Sept pour chacun.

:: QUELQUE CHOSE À DIRE ?

Formulaire commentaire

Contact

  • Veuillez remplir tous les champs suivis d'un astérisque
  • N'oubliez pas l'antispam !