Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

Il faut essayer d'obliger tout le monde
Dans tes
rêves
Ces temps-ci, la Femme répand parfaitement l'intelligence. C'est pourquoi la piété filiale s'évade en évitant l'extase de l'existence
Thal l'errant ::
Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

8 Septembre 2010 ::

« Pour une vie de couple moderne et indépendante... »

:: Baratin

La seule façon de réussir la vie à deux, c’est de faire chambre à part, d’avoir des appartements séparés, de ne jamais manger ensemble et de ne surtout pas prendre ses vacances en même temps.

Jean Yanne


L'indépendance, moi, je suis pour...

Déjà, je bosse 27 heures par semaine minimum. Le travail, c'est comme l'indépendance, je suis pour. Non seulement ça rapporte de l'argent, mais ça me permet de ne pas voir ta gueule 27 heures par semaine minimum, toi, femme, et c'est toujours ça de gagné.
Et c'est pas tout ! Je suis directeur, moi, madame... Pourquoi donc d'après toi ? Tu ne t'es jamais posée la question ? Pour l'argent ?... Oulala, ce serait un bien mauvais calcul : 10 à 15 heures supplémentaires par semaine pour 600 balles, c'est pas cher payé. La vraie raison est simple : ça fait encore 10-15 heures par semaine de moins à voir ta gueule.
C'est pourtant simple, c'est même mathématique.

Pause méridienne

Le midi, une heure 35 de pause, qu'est-ce que ça passe viiiiiiite !!! A peine le temps de faire caca... Surtout qu'on va faire en sorte d'habiter un peu à l'extérieur de la ville, histoire de ne pas être tenté de rentrer le midi. Trop de temps perdu dans les transports, et puis trop chère l'essence, l'inflation ma pauv'dame. Autant manger un sandwich au bureau et s'avancer dans son travail.
Si on bosse tous les deux dans le centre ville, il faudra trouver autre chose pour ne pas se voir. C'est facile : si on se voit le midi sans rentrer à la maison (qui est trop loin, comme chacun sait), il va falloir manger au resto (mauvais pour le budget du ménage) ou au Mac Gerbal (très mauvais pour la ligne).
Donc c'est bien ce que je disais, une pomme et au boulot, c'est le mieux pour tout le monde.

Réduction des Trises de Tête

Le mercredi, généralement, je ne travaille pas. Tu as sûrement des RTT, et peut-être envisages-tu de prendre un temps partiel à 80%. Je n'ai rien contre, après tout c'est ton droit le plus strict, mais à une seule condition : pas le mercredi. Si j'ai choisi un taf avec les mercredis de libres, c'est pas pour avoir une grognasse dans les pattes !
Si tu veux prendre des RTT, tu les prends quand tu veux, mais quand je bosse ! T'as que l'embarras du choix entre le lundi, le mardi, le jeudi et le vendredi ! Et puis le temps partiel, si tu veux mon avis, laisse tomber, c'est un manque à gagner sur ton salaire et comme je suis un sale con, ne compte pas sur moi pour participer à le combler... Chacun sa merde !

Bosser le samedi matin, c'est bien

Le samedi matin, généralement, je travaille, et toi non. Le bénéfice le plus évident, naturellement, c'est que ça fait encore une demi-journée sans se voir. Mais il y a un autre bénéfice, moins apparent, mais peut-être plus important encore : bosser le samedi matin, ça te nique ton week-end...
Imagine : si on avait nos week-end entiers à partir du vendredi soir, on pourrait être tentés de partir tout le week-end, à l'hôtel, je ne sais pas où, ce qui veut dire que pendant 48 heures ou presque je ne verrais que toi et toi tu ne verrais que moi : L'HORREUR !..
Alors que là pour un jour et demi, l'excuse est toute trouvée : "boah, ça vaut pas le coup pour si peu de temps !"... et le tour est joué, on peut passer le week-end à vaquer chacun à nos activités.
On pourrait faire un planning pour savoir qui occupe la maison, qui occupe le jardin et qui sort, par demi-journée ou même par tranches horaires... Qu'en penses-tu ?

Le sport, c'est bon pour la santé du couple

Le soir, ce n'est qu'un tout petit peu plus ennuyeux. Mais j'ai plus d'une corde à mon arc...
D'abord, je fais du sport, donc il faut s'entraîner. Ça fait une soirée de gagnée, euh, de foutue. Ça dure jusqu'à 22 heures, et après, c'est bien connu, les sportifs ça picole et ça raconte des histoires de cul dans les vestiaires. Bref ! Faut pas compter être revenu avant 23 heures, tu seras couchée depuis longtemps. Je vais quand même pas te réveiller, c'est pas du respect. Et voilà... Même pas obligé de baiser, que demande le peuple ?
Et puisqu'on en parle, je compte faire de la compétition pendant quelques années encore, ça veut dire pas mal de dimanches après-midi occupés, et quand c'est en déplacement, c'est mieux, c'est encore plus long. Si on compte la troisième mi-temps, ça fait bien trois-quatre heures de gagnées. Et puis surtout te sens pas obligée de venir me soutenir. Je sais que ça te gavait d'aller voir ton ex en concert, on est grands maintenant, on a passé l'âge de ces minauderies, hein... Et puis comme ça si je joue comme un tocard, mon honneur est sauf, je peux quand même te dire que j'ai marqué trente points en rentrant à la maison !
Et quand je serai à la retraite, oh bah t'inquiète pas, je trouverai toujours une excuse pour y aller quand même. Un match à voir, ou à arbitrer... The show must go on !

Soirs sans se voir, espoir

Mais revenons aux soirs : comme chacun sait, je suis prof. Un prof, ça travaille le soir, en tous cas certains soirs. Bon, c'est vrai qu'en période creuse, je réussis à faire mes préparations de classe le lundi et le mardi, et mes soirs sont libres. Mais bon, y'a que moi qui le sais... Si je m'enferme dans le bureau en disant "je dois préparer ma classe", qui ira vérifier ? Certainement pas toi, t'auras autre chose à faire. Faut quand même pas oublier que t'es une bonne femme : ménage, repassage, vaisselle, rangement, pliage, c'est que ça prend du temps, tout ça... Tu feras quand même attention de ne pas faire de bruit pour ne pas me déranger dans mes activités intellectuelles qui nécessitent le plus haut niveau de concentration. L'aspirateur, c'est uniquement le samedi matin quand je suis pas là, j'insiste.
Toi parfois tu auras des séminaires de formation, deux jours, voire une semaine. Un vrai petit bonheur de la vie, des vacances avant l'heure ou presque !

Vacances à deux, fatigue fois deux

Abordons maintenant l'épineux sujet des vacances. Si tu as un enfant d'âge scolaire, tu voudras prendre quelques vacances en même temps que lui, donc en même temps que moi, c'est légitime. J'avoue que nous ne pourrons pas y couper. Mais bon, tu n'as que six semaines par an, donc jamais plus d'une semaine d'affilée pendant les petites vacances, qui ont lieu à la Toussaint ou en hiver, il fait un temps dégueu, c'est pas une bonne saison pour partir. Avec quelques artifices de procédure, ça devrait passer sans trop de peine.
Pour l'été, ça se gâte, il y a les vacances familiales, passage obligé... Il faut sauver la face. J'ai déjà une boule derrière ma voiture, il ne manque plus que la caravane. Si tu as un enfant, tu auras sûrement aussi un hamster... Moi je me charge d'acheter le chien...
Mais là où ça devient intéressant, c'est pour l'autre mois de vacances estivales. Je te rappelle que je suis directeur de colo... Là encore, il ne faut pas compter là dessus pour faire une forte plus value salariale, mais par contre, quinze jours, voire trois semaines sans voir ne serait-ce que ton ombre... Pour ce tarif là, je serais prêt à diriger une colo gratuitement. Si je suis juste défrayé, ça me suffira amplement...
Ah ouais, franchement, l'indépendance, c'est que du bonheur.

Résidus de bénéfices

Il restera juste quelques toutes petites plages horaires creuses de temps en temps, histoire de soulager les pulsions bestiales, de pouvoir aller au resto ou au cinéma sans être tout seul comme un con, d'avoir quelqu'un à appeler pour nous dépanner si on est dans la merde, de pouvoir s'occuper si la piscine est fermée pour nettoyage ou si TF1 et M6 sont en grève...
Et pour le peu de temps qu'il reste, ça devrait quand même aller à peu près...


Copyrat draleuq 2005, sous le titre original de "Pour une vie de couple moderne et indépendante, ou comment être sûr de (ne pas) divorcer", mais je suis obligé de raccourcir sinon le Lion va encore me dire que je sème le chaos, toussa toussa...

draleuq, 17h16 :: :: :: [3 critiques dithyrambiques]

:: COMMENTAIRES

 Brath-z , le 01/02/2011 à 12h05

Est-ce que Mme Draleuq fréquente ce site ? ;p

Sinon, ça me rappelle le personnage du Sergent Côlon du guet de nuit dans les Annales du Disque-Monde, de Pratchett : l'homme qui réussit à sauver sa vie de couple en communiquant avec sa femme via messages déposés le matin (par madame à l'intention de monsieur) et le soir (par monsieur à l'intention de madame). A tel point que pour expliquer l'existence des enfants, il est plus logique de croire à une génération spontanée ou à la reproduction des petits papiers entre eux.

 draleuq , le 02/02/2011 à 17h18

Oui, elle le fréquente à l'occasion, mais elle n'est pas "contemporaine" de l'écriture de ce texte, et n'a donc rien à voir là-dedans.
Je l'ai écrit à un moment où j'étais "avec" (si on peut dire) quelqu'un qui me paraissait avoir ce style de philosophie de vie de couple. J'étais un peu résigné, désabusé, et puis j'en ai rajouté un peu pour l'humour, mais finalement cela m'a paru a posteriori symboliser une certaine façon de voir les choses que l'on rencontre de plus en plus souvent, et que je ne partage pas.

 Brath-z , le 04/02/2011 à 11h50

Oh, c'est donc ça. Bonjour Mme Draleuq si vous voyez ce message, donc.

En tous cas, pour avoir vécu moi aussi une "relation" de ce genre (en gros j'ai eu l'impression de servir de plante en pot pendant trois longues années), je comprends que tu ais eu le besoin d'écrire un truc pareil.

:: QUELQUE CHOSE À DIRE ?

Formulaire commentaire

Contact

  • Veuillez remplir tous les champs suivis d'un astérisque
  • N'oubliez pas l'antispam !