Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

Je suis
fait comme
un rat !
Ah
bon ?
Paradoxalement, l'Humanité embrasse horizontalement l'art. Ainsi, la vie s'enrichit en atteignant l'extase des sens
Confunius ::
Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

29 Septembre 2006 ::

[!] « Vanité »

:: Nombril

Sur un autre site dont je suis l'auteur (1626, le Gant & l'Epée), j'ai ajouté une mention particulière, un peu dérisoire :

Note technique : ce site est optimisé pour Internet Explorer & Firefox, résolution d'écran 800x600 ou 1024x768. Si vous utilisez Firefox, arrêtez et reprenez Internet Explorer, là au moins vous serez sûr de voir la même chose que 95% des internautes.

Cessez d'utiliser Firefox parce que c'est « tendance » et que 5% des internautes estiment que les standards du web ne sont pas respectés par les 95% restant, prêtant ainsi foi au principe douteux que ces standards sont fixés par la minorité. Rejoignez-moi au club de ceux qui souhaitent que Microsoft écrase ses concurrents, pour qu'il n'y ait plus qu'un seul navigateur, et que tout le monde obtienne enfin le même résultat pour un même site.

Mais voilà qu'au détour de ses pérégrinations, une personne a lu cette mention et s'en est visiblement émue grandement. La personne en question, répondant semble-t-il au pseudonyme de Draky, est co-rédacteur d'un blog au titre évocateur, « Totalement crétin », dont l'ambition est visiblement de recenser toutes les inepties relevées sur Internet. Tâche Ô combien infinie que celle-ci. Le redresseur de bêtise, faisant preuve d'un courage inouï caché derrière son écran d'ordinateur, a donc recopié la mention spéciale sur son blog, indiqué le lien, puis m'a envoyé un email pour me prévenir que j'étais entarté :

Salut

Bravo à toi tu as une mention spéciale :
http://totalementcretin.apinc.org/blog/2006/09/29/352-vive-le-monopole

PS : j'espère que tu as payé ta license ZindoWs :)

Après avoir fait deux tentatives de suicide à cause de ce camouflet qu'on m'infligeait avec un panache rarement égalé, j'ai fini par me reprendre. Je me suis dit que bon, j'allais répondre intelligemment, avec peut-être une pointe de sarcasme pour montrer que non, j'ai raison et que lui c'est un vilain qui a tort. J'ai vite abandonné l'idée, me doutant que pareil échange n'avait aucune chance d'aboutir à quoique ce fût de constructif : tout cela procède en effet d'une haine farouche et très à la mode de Windows, Internet explorer, Bill Gates, l'Amérique, les marshmallows et la 3ème molaire supérieure de George Bush.

Mais il est cependant amusant de constater, encore une fois, combien ces choses là sont subjectives : lors d'un débat, une conversation, un échange dialectique quel qu'il soit, la vérité objective d'une proposition (en l'occurrence "95% des gens utilisent Internet Explorer, et les 5% restants considèrent que ce sont eux les standards") n'a pas la même validité selon que l'on est opposant ou auditeur. Seulement voilà, la vanité insondable de la plupart d'entre nous fait que ce n'est pas la vérité que l'on recherche, mais l'approbation de son auditoire. Tout ce qui devrait guider vers l'affirmation d'une thèse que l'on cherche à démontrer comme étant vraie, s'efface devant les intérêts de la vanité, devant l'intérêt de poitriner face aux autres, bref, devant les intérêts de la médiocrité.

C'est ainsi que je retrouve dans cette histoire la contradiction qui crée le scandale dans le titre provocateur du livre de J.P. Brighelli, « La fabrique du crétin » : l'auteur y désigne en effet comme "crétin" le fabricant plutôt que le fabriqué, c'est-à-dire la fabrique DU crétin, et non la fabrique À crétins. Et c'est donc tout naturellement suivant le même principe que ce blog au doux nom de « Totalement crétin » désigne semble-t-il plutôt les auteurs que les victimes.

finipe, 21h16 :: :: :: [43 pensées profondes]