Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

Bigre, je me
ronge
les sangs !
Eh
ouais
Etrangement, l'esprit écrase inévitablement son destin, tant et si bien que la sagesse s'enrichit en courant vers le bonheur de l'individualisme
Jean-Sol Partre ::
Le lion & le rat (Le Tref & l'Aucube)

12 Avril 2010 ::

« Malte l'Invincible - 1ère partie : Le Grand Siège des Turcs »

:: Histoire moderne, 1565

Ce billet fait partie d'un sujet qui en comporte deux :

1. Malte l'invincible - 1ère partie : le grand siège des Turcs
2. Malte l'invincible - 2ème partie : seule face à l'Axe






De la mer, vue sur La Vallette, capitale de Malte (photo draleuq)


L'Ordre des Chevaliers Hospitaliers de St Jean de Jérusalem a été créé en terre sainte, au XIIème siècle, durant les croisades, sur le modèle des Templiers. Vêtus d'une tunique noire à croix blanche, les Chevaliers se distinguent en combattant les infidèles et en soignant les blessés et les malades.

Plus tard, ils héritent de la souveraineté de l'Ile de Rhodes. Mais ils en sont chassés en 1530 par les Ottomans du Sultan Soliman le Magnifique. L'Empereur Charles Quint leur consent en échange la souveraineté de l'Ile de Malte, plaque tournante méditérranéenne qu'ils devront défendre contre les Turcs en l'échange d'un loyer annuel de... un épervier ou un faucon !



Portrait de Soliman le Magnifique


Le 18 mai 1565, 138 galères turques débarquent 38 000 hommes à Malte pour assiéger la capitale, Birgu. Celle-ci est défendue par le Grand Maître de l'Ordre des Chevaliers de Malte, Jean Parisot de La Vallette, un Français d'origine provençale réputé pour être un stratège hors-pair. Mais il ne dispose que de 512 Chevaliers et 9 000 hommes pour s'opposer à l'armée de Soliman qui est commandée par Dragut, un corsaire Grec dévoué aux Turcs, et dont la réputation n'est plus à faire.


A gauche : Jean Parisot de La Vallette. Notez que la croix blanche sur fond rouge avait remplacé la croix blanche sur fond noir du moyen-âge.
A droite : "Dragut", par P. Christian (National Maritime Museum of London)


Dragut sait qu'il doit d'abord réduire le Fort St Elme, dont les remparts sont encore inachevés, pour accéder au gros de la ville. Fort de ses canons de siège et de sa supériorité numérique, il espère triompher des 60 Chevaliers et des quelques centaines d'hommes qui le gardent en 5 jours.
Mais c'est compter sans l'héroïsme des défenseurs qui, affamés, repoussent les assaillants sans relâche dans des corps-à-corps sanglants, rejoints par quelques hommes de la garnison de Birgu qui n'hésitent pas à se rendre au Fort à la nage, sachant très bien que ce geste les condamne à une mort certaine.



Le fort Saint-Elme aujourd'hui, vu de la mer (photo draleuq)


La résistance acharnée du St Elme dure jusqu'au 23 juin. Ce soir-là, le drapeau vert de Soliman flotte sur le fort. Mais les Ottomans ont payé un très lourd tribut. Dragut lui-même a d'ailleurs été tué. Exaspéré, Soliman ordonne que tous les survivants du Fort soient crucifiés avant d'être jetés à la mer. La Vallette réplique aussitôt en faisant décapiter tous les prisonniers turcs avant d'expédier leurs têtes sur les assaillants à coups de canon !



Le Siège de Malte-Capture de St Elmo (fresque de Matteo Perez d'Aleccio, XVIème siècle)


Le Grand Maître est blessé durant le siège, mais le temps de résistance du fort a été mis à profit pour chercher de l'aide dans tout le monde chrétien, et en septembre, 250 chevaliers et 8 000 hommes arrivent à la rescousse de la Sicile voisine. Ecoeurés à cette vue, les Turcs s'enfuient en laissant 30 000 morts sur le terrain.
La nouvelle ville qui sortira de terre derrière le Fort St Elme, portera le nom de son fondateur, La Vallette.


Vue sur les remparts de La Vallette (photo draleuq)

draleuq, 11h04 :: :: :: [4 constatations éclairées]